CAPL - Carrières, mutations, évaluation professionnelle

Hier se tenait la réunion lors de laquelle la DDFIP des Alpes-Maritimes a présenté son mouvement des mutations locales "nouvelle formule" aux organisations syndicales du département.

La direction, suite à des demandes de Solidaires et de la CGT, s’était engagée à informer les OS avant la publication des mutations, mais également à respecter la règle de l’ancienneté après les éventuelles prises en compte des divers (et nombreuses) priorités possibles.

Le 12 février dernier, vos organisations syndicales départementales Solidaires et CGT Finances Publiques interpellaient le DDFIP du 06 Claude BRECHARD dans une lettre ouverte au sujet de la loi de "transformation de la fonction publique" et une de ses conséquences : "la suppression de la compétence des commissions administratives paritaires pour les mutations" dès le 1er janvier 2020.

Vous le savez déjà certainement, la loi dite de « transformation de la Fonction Publique » adoptée durant l'été 2019 modifie profondément le paysage dans lequel évolueront désormais les fonctionnaires.

Ce que le gouvernement présente comme des « simplifications », de la « souplesse », des « améliorations des droits sociaux des agents publics » etc... ne sont en réalité que des termes fumeux pour masquer la destruction de nos droits et acquis.

Pour vous faire une idée plus précise de tout ce qui va ou a déjà changé, vous pouvez vous rendre sur la page du ministère qui présente ce dispositif mais également sur le site Légifrance pour lire le texte intégral de cette loi du 6 août 2019.

Comme chaque année à la même époque, nous nous sommes penchés sur l'examen des candidatures des collègues qui postulent pour la liste d'aptitude de C en B ou de B en A.

Et comme chaque année, force est de constater que les volumes de promotion se réduisent dramatiquement.