CTL - Métiers et organisation de la direction

À l'heure où sont publiées ces lignes, vos organisations syndicales se trouvent au CTL convoqué ce vendredi 20 novembre 2020 à 9 heures.

Notre demande de report de cette instance étant restée lettre morte, nous avons décidé d'en boycotter la première convocation fixée au lundi 16 novembre 2020, mais de quand même nous rendre à la deuxième afin d'y lire une déclaration liminaire résolument offensive et d'exprimer notre colère ainsi que celle des agents.

Les organisations syndicales de la DDFIP des Alpes-Maritimes se sont rendues ce 10 septembre 2020 à la deuxième convocation d’un Comité Technique Local dont elles avaient boycotté la première session (fixée au 3 septembre).

L’ordre du jour était chargé, mais nous avons décidé à l’unanimité de ne pas siéger à cette nouvelle parodie de dialogue social, puisqu'une fois encore, aucunes véritables négociations n'y seraient possibles.

Avant de quitter la séance, nous avons tout de même lu une longue et offensive déclaration liminaire afin de nous exprimer sur l’ensemble des points de l’ordre du jour, expliquer la raison de notre boycott, et distribuer quelques tacles.

Deuxième convocation pour ce CTL "suppressions d'emplois" (que la direction appelle pudiquement "situation des emplois au 1er janvier 2020", il ne manque plus qu'un peu de lubrifiant et ça passe presque tout seul) qui devait initialement se tenir le 21 janvier dernier. Vos organisations syndicales avaient boycotté la première convocation de cette instance, préférant alerter la presse par le biais d'un communiqué.

Pour cette nouvelle session, l'intersyndicale de la DDFIP des Alpes Maritimes (Solidaires, CGT et FO) a rédigé et lu une déclaration liminaire commune. Vous en trouverez ci-après le texte intégral.

Ce lundi 16 décembre 2019, trois des quatre organisations syndicales du département (Solidaires, CGT et FO) avaient décidé d'organiser une action symbolique en se rendant en nombre à la 2eme convocation de la réunion du Comité Technique Local. Ce dernier devait se tenir initialement le 28 novembre, mais il avait été boycotté.