CHSCT - Hygiène, sécurité et conditions de travail

1 - point budgétaire

 

Le budget initial de 38 337,50 € devrait être encore une fois utilisé.

 

Nouvelles actions :

  • achat de 4 défibrillateurs

  • achat de claviers ergonomiques

  • financement d'un exercice incendie par un professionnel sur le site de l'ENFIP

  • achat de coussins ergonomiques pour test. Ceux-ci seraient peut-être plus pratiques d’utilisation que les sièges-ballons et permettraient aux télétravailleurs d’en bénéficier (aval du médecin de prévention)

  • achat de sièges-ballons sur demande des agents suite aux expérimentations jugées satisfaisantes

  • maintenance des défibrillateurs, renouvellement des électrodes sur tous les sites et achat d’électrodes pour enfants

  • achat d’un nouveau désinsectiseur à Château-Chinon (le traitement anti-mouches sera renouvelé au printemps prochain)

  • achat de garrots tourniquets pour l'ensemble des sites de la DDFIP et de l’ENFIP

  • achats de distributeurs essuie-main supplémentaires pour tous les sites

  • achat de tapis de souris ergonomiques avec gel

  • achat de mugs isothermes pour l'ensemble des agents de la DDFIP et de l'ENFIP (y compris ceux du futur CDC)

  • suite à l’aménagement d’un poste de travail préconisé par le médecin du travail, achat d'un sac à roulette pour ordinateur portable pour un agent à l’ENFIP

  • proposition d’achat de trousses de 1er secours pour les agents BERKANI suite à leur formation aux gestes de 1er secours.

 

 

2 - suivi des travaux du comité

 

  • Suite à notre demande d’organisation d’un déplacement au centre d’examen de santé d’Auxerre pour un bilan de santé, des contacts ont été pris par l’assistante de prévention. Il s’avère que le bilan de santé pourra être réalisé sur Nevers avec l’octroi d’une autorisation d’absence.

    Pour les collègues des sites extérieurs, le bilan pourra être réalisé au choix sur Auxerre ou Nevers (à voir pour Autun) avec remboursement des frais de déplacement.

  • Concernant le remboursement des frais de déplacement pour un rendez-vous avec l’assistante sociale ou la psychologue, l’agent doit contacter le service RH en précisant la date et l’heure du rendez-vous pour que le service RH établisse l’ordre de mission nécessaire au remboursement.

  • Actuellement, 3 agents de la DDFIP sont en Congé de Longue Maladie, 3 en Congé de Longue Durée et 1 en temps partiel thérapeutique.

  • Les représentants du personnel ont rappelé la nécessité de revoir l’accès des personnes à mobilité réduite du site de Baynac.

 

 

 

Point COVID :

 

  • La société ONET continue d'effectuer des prestations particulières liées de la situation COVID (nettoyage de la salle de restauration et de réunion).

  • Une nouvelle distribution de masque est prévue pour les agents. Une commande est en cours auprès d'une société française.

  • Actuellement, il y a 5 cas d’isolement dont 2 cas contacts à la DDFIP et 1 cas d’isolement d’agent permanent et 1 stagiaire positif à l’ENFIP

    Un rappel des préconisations qui restent de mise pour les cas contacts, pour la garde d'enfants malades ou dont la classe est fermée…, sera effectué.

    Pour information : un agent malade ou cas contact doit rester chez lui et prévenir son chef de service qui lui-même doit informer la Direction qui prend contact avec le médecin de prévention seul habilité à prendre une décision.

    La direction affirme faire preuve d'une grande clémence quant à l’attribution d’autorisation d’absence. Aussi, n'hésitez pas à faire part de vos difficultés éventuelles à vos représentants.

  • Le représentant de l'ENFIP a également fait part des précautions appliquées tant vis à vis des stagiaires ( fiche de rappel des règles sanitaires jointe à la convocation), que des personnels, notamment en ce qui concerne la cantine (une signalétique est mise en place sur les tables utilisables).

 

 

3 - fiches de signalement

 

Elles sont en forte augmentation, surtout sur les dernières semaines, et particulièrement à l’accueil de Camille Baynac où les forces de l’ordre ont dû intervenir.

De plus, une main courante a été déposée.

La prestation du vigile sur Camille Baynac est maintenue.

Les représentants du personnel ont réaffirmé l’importance d’une présence régulière de chefs de service à l’accueil. Le Président s’est engagé à faire une note en ce sens.

 

Il est rappelé l'importance de signaler tout incident, même en différé.

Toutes les fiches tant, vis à vis des contribuables qu’entre collègues, sont importantes et examinées avec soin.

 

Les représentants du personnel ont rappelé les incidences des réformes en cours sur la situation des agents et des contribuables, générant au-delà des aspects fiscaux des tensions et des interrogations.

 

 

4 - médecine de prévention

 

En l'absence du docteur AROUL, la direction nous a communiqué le nombre de visites réalisées depuis son arrivée soit, 43 entretiens dont 31 en présentiel et 12 en téléconsultation.

 

Pour les 3 dernières semaines de l'année les rendez-vous seront assurés uniquement en téléconsultations.

Les représentants du personnel ont redemandé que les visites en présentiel sur les sites extérieurs reprennent.

 

Suite au départ à la retraite de Mme PINCHON, le poste de secrétaire animateur est pour le moment gelé par le secrétariat général, car il n’y aurait plus pour l’instant d’enveloppe salariale !!! En conséquence, Mme PLATON fait l’intérim à ce poste jusqu’à la nomination d’un nouvel agent.

Un nouveau médecin de prévention a été nommé, il s’agit du Dr AROUL, qui sera présent à Nevers, uniquement, le mercredi après-midi et le jeudi. Il aura en charge tous les agents des finances publiques de la DDFiP, de l’ENFiP et de l’ESI.

Dorénavant, la prise de rendez-vous, avec le médecin de prévention se feront via la direction pour les 3 structures, par mail auprès l’assistante de prévention. Des visites sur les sites extérieurs n’étant toujours pas prévus, Solidaires et la CGT continuent à exiger que le médecin de prévention se déplace jusqu’aux agents.

 

1- Validation du PV du 18 mars 2021 et 15 juin 2021, pour avis

 

Les représentants du personnel ont validé et signé les deux PV.

 

2- Point budgétaire et propositions de nouvelles dépenses, pour avis

 

  • Pour l’ENFiP, dotation de 6 sacs a dos pour ordinateur portable pour les agents nomade: 234€

  • Pour la DDFiP, achat de souris sans fil (179,10€) et de claviers (75,44€).

  • l’achat des supports d’ordinateur portable et des écrans avec des bras articulés sont validés. Toutefois, Solidaires et la CGT refusent que les achats soient effectué sur Amazon, contenu des conditions inacceptables de travail au sein de cette entreprise. De plus, Solidaires et la CGT ont demandé le recensement des besoins de matériels auprès des agents, afin d’ajuster la commande.

  • Suite au DUERP, une rampe de sécurité sera installée prochainement vers le mopieur à Barbusse au 3ème étage et des grooms aux portes des toilettes de tout le bâtiment : 1589,28€

  • Achat de 4 nouveaux défibrillateurs, pour les sites de Cosne, de Clamecy, de Decize et pour l’ENFiP, puisque que ceux installés arrivent en fin de garantie. Les défibrillateurs de Luzy et de la paierie seront repositionnés à Barbusse et à Baynac : 4536

  • Pour les archives de Baynac, il y aura, bientôt 2 nouveaux PTI (poste de travailleur isolé), en plus des 2 déjà installés,afin qu’un soit disponible à chaque entrée de la pièce : 910,56€

    Pour les sites extérieurs, Solidaires et la CGT ont demandé l’achat de PTI.

 

Suite à la proposition de Solidaires et de la CGT, 4 nouvelles fontaines à eau seront installés, 3 à Baynac une à chaque étage sauf au deuxième, car elle sera incluse dans les travaux d’aménagement pour l’installation du centre de contact et une quatrième à Decize :4195€ + devis du plombier à venir

 

Les représentant du personnel des 2 OS ont fait plusieurs propositions :

  • d’augmenter le nombre de distributeur d’essuie-main dans les toilettes des femmes

  • proposition d’achat de gourde ou gobelet réutilisable, pour tous les agents. Ces derniers n’étant plus disponibles aux fontaines suite aux mesures Covid.

  • fournir à tous les télétravailleurs, qui le souhaites, un fauteuil de bureau, sachant que tous les agents, qui ont une prescription médicale pour du matériel ergonomique, ont le droit d’avoir également un fauteuil adapté à leur domicile

  • Prise en charge d’un déplacement collectif pour permettre aux agents d’aller au centre d’examen médical d’Auxerre et l’attribution d’une ASA pour ci-rendre.

 

Concernant les formations proposées par le CHSCT, elles reprennent progressivement, depuis la rentrée :

  • prévention risque routier à Montbeugny : 2940€

  • session de formation initiale SST : une session de 2 jours

  • Habilitation électricité : 1300€

  • écoconduite : 659€

  • réactualisation du code de la

    route : 347€

  • geste et posture au travail : 800€

  • fatigue oculaire : 2 sessions 600€

  • Formation des agents Berkani aux geste des premiers secours : 400€

3 formations ont du être annulées faute de participants :

  • gestion du stress

  • gestion des conflits

  • maniement des extincteurs

2 autres formations ont été repoussées en 2022, faute de créneau disponible :

  • Formation des Cadres aux risques psycho-sociaux

  • Formation aux techniques respiratoires pour gérer le stress

 

les représentants des 2 OS ont demandé à ce que ces formations, soit proposées aux agents de l’ESI de l’ENFiP et de la DIRCOFI.

 

3- Suivi des travaux du comité

 

La direction a accepté la demande de Solidaires et de la CGT, de prendre en charge les frais de déplacement pour les collègues des sites extérieurs qui désirent voir la psychologue ou l’assistante sociale, avec effet rétroactif, sur demande de l’agent.

À la demande des représentants, la direction a communiqué des fiches techniques pour les congés de longues maladie et de longue durée, la commission de réforme et le comité médical.

Les représentants ont demandé qu’un soutien personnalisé soit apporté aux collègues, qui ont été arrêtés durant une longue période et qu’un accompagnement spécifique soit mis en place pour les collègues qui réintègrent les services, après une longue absence.

 

4- Comptes-rendus d’évacuation incendie

 

Suite aux différents exercices incendie réalisés sur plusieurs sites, des difficultés ont été observées suite au nouveau mode de travail.

En effet, du fait du nomadisme, plusieurs guide-files et serre-files, ne sont plus présents 5 jours/5 dans les sites.

Par conséquent, un rappel des consignes sera fait régulièrement auprès de tous les agents.

De plus, plusieurs problèmes de volume sonore et d’absence de panneaux de signalisations du point de rassemblement, ont été notés, et sont en cours de régularisation.

Afin de faire le point, la direction a prévu une réunion avec tous les gestionnaires de site, à la mi-octobre.

Enfin de nouveaux exercices, avec l’ensemble du personnel, sur tous les sites, avec la présence des pompiers, si possible, seront faits plus fréquemment à des jours et des horaires différents.

 

5- Questions diverses

 

Suite à la fermeture du restaurant inter-administratif (Agora) pour travaux, une réunion sur proposition du préfet est prévue à laquelle sont conviées toutes les organisations syndicales de toutes les administrations concernées. Si, vous avez des questions sur ce sujet n’hésitez pas à nous contacter.

 

Le représentant de l’ENFiP nous a informé de travaux importants pour la réfection de tous les toits terrasses du site pour une durée de 6 mois.

 

Par la suite, les représentants ont demandé des pricisions les modalités d’ouverture et de fermeture du bâtiment et du parking de Baynac. la direction fournira une réponse ultérieurement.

 

Enfin, à propos de l’installation du CDC au 2ème étage, la direction est toujours dans l’attente d’une réponse du SRP et de l’architecte, qui devrait arriver d’ici 15 jours. Toutefois, le directeur nous a réaffirmé sa volonté de maintenir au 2ème étage tous les collègues y travaillant actuellement. Cependant, il ne peut pas le garantir à 100 %, même si la décision finale lui appartient.

Les représentants du personnel ne manqueront pas de vous informer aussitôt que possible de l’évolution de ce projet.

L’instance s'est tenue sous la présidence de Nathalie LAMUGNIERE, le Président étant excusé.

La secrétaire-animatrice, Geneviève PINCHON, étant en congés avant son départ en retraite au 1er septembre 2021, elle est remplacée par Lydia PLATON, assistante de prévention.

Compte-rendu de la visite du restaurant de l’ENFiP.

Le 22 janvier 2021, une délégation du CHS-CT, composée des élus de Solidaires Finances et la

CGT Finances Publiques du département s’est rendue à l’ENFiP où elle a été reçue par M GARIN

accompagné de Bruno JOIGNAUD, délégué de l’Action sociale.

Aucun fait majeur n'a été relevé.

Point de situation sur les fiches du registre SST

  • 2 fiches de signalement ont été déposées depuis le début de l’année suite à insultes ou propos calomnieux envers des agents. La Présidente rappelle qu’une suite est donnée à tout signalement (courrier au contribuable ou dépôt de plainte et courrier de soutien à l’agent).

    Les représentants du personnel ont fait remarqué le côté très administratif du courrier adressé en soutien à l'agent et ont demandé à ce que celui-ci soit plus personnalisé.

  • 1 accident de trajet et 1 accident de service ont également été signalés.

La direction réfléchit à faciliter l’accès sur Ulysse aux fiches de signalement.

Campagne DUERP 2019/2021 :

- Pour la DDFIP

Un groupe de travail a été réuni pour examiner le DUERP.

La crise sanitaire s'est fortement invitée dans la campagne de mise à jour et de nouveaux risques ont pu être identifiés.

La majorité des préconisations du PAP (programme annuel de prévention) sont réalisées ou en cours de réalisation.

Pour l'ENFiP, la réfection des toits terrasses devrait être engagée d'ici la fin d'année.

Pendant la crise, l'absence de stagiaires a permis la réalisation de nombreuses améliorations.

Concernant la DDFiP, les travaux ont été évoqués lors de la réunion commune CTL-CHSCT du 11/06/2021.

Les représentants du personnel soulignent que de nombreux risques psychosociaux ont pour origine le manque d’effectifs.

La présidente rappelle que la Direction n’a pas la main sur ce sujet mais qu’elle essaie de travailler en termes d’organisation.

Pour tous les risques psychosociaux relevés, la mesure de prévention proposée est : « action à relier au groupe de travail Aliavox-préparation opération NRP et conduite du changement ».

Sommes-nous sur la même planète ?

La partie du rapport ALIAVOX sur la départementalisation du SIE a mis en évidence la souffrance d'un grand nombre d’agents de ce service.

Pendant la crise sanitaire, les réformes ont continué bon train et un nouveau souffle n'a pu être trouvé par les agents.

Ils ne comprennent plus à quoi peut servir leur travail alors qu'ils voient une dégradation de leurs conditions de travail.

La direction est à cent lieues de comprendre le ressenti des agents.

La direction veut construire le service de demain…

Mais connaît-elle le service public d'aujourd'hui ?

Nous pensons que les problèmes mis en exergues par le rapport ALIAVOX sur le ressenti des agents est balayé d'un revers de la main sans état d'âme.

Le mouvement de mutation qui vient de se concrétiser démontre le manque de réalisme de la direction que nous avions dénoncé avec gravité et insistance.

Comment croire en une volonté d'amélioration des conditions de travail quand des décisions délétères sont prises.

L'approche de la direction est la statistique du service, et là tous les indicateurs sont au vert.

Pour nous c'est le ressenti individuel de chacun dans sa mission, et là tous les indicateurs sont au rouge cramoisi pour une partie des personnels.

Nous ne pouvons trouver, comme la direction, du positif dans ces réorganisations et leur aboutissement.

Vote sur le plan de prévention de la DDFIP : abstention des 3 organisations syndicales

- Pour l'ENFiP

L'ENFiP regroupant plusieurs établissements, un travail a déjà été effectué avec les organisations syndicales au niveau du siège à Noisy.

Des spécificités liées à la mission de l'ENFiP ne nous ont pas permis de refaire de nouveau le travail en local.

Le Directeur de l'ENFiP en a profité pour assurer de la pérennité du site de Nevers dans le contexte actuel des restructurations.

Vote sur le PAP de l'ENFiP : 1 pour = CFDT

2 abstentions = CGT et SOLIDAIRES

Point budgétaire pour avis :

  • Un recensement des souhaits de formations sera effectué afin de relancer les intervenants pour la mise en place de session dès septembre : n'hésitez pas à vous inscrire.

  • Le CHSCT a accepté de financer une rampe d’accès au parking de l'ENFiP.

  • Opération de traitement anti-mouche à Château-Chinon.

  • Achat de tapis de souris et de souris ergonomiques, de valise Roller pour le transport les ordinateurs pour la DDFIP et l'ENFiP.

  • Achat et mise à disposition de ballon ergonomiques destinés à l'amélioration de l'assise au bureau, et acquisition de fauteuils ergonomiques.

  • Recensement des besoins en matériel des télétravailleurs (rehausseurs pour les ordinateurs portables double écran….).

Propositions CGT et SOLIDAIRES

  • Doublement des fontaines à eau pour le site de Baynac, et étude concernant les autres sites du département,

  • Poste Travailleur Isolé aux archives, une étude sera entreprise pour un meilleur fonctionnement,

  • Prise en charge des frais de déplacement pour les agents des sites extérieurs lors de leurs visites chez l’assistante sociale ou la psychologue.

Point de situation des agents en arrêt maladie (longue maladie et longue durée)

Nous avons demandé que soit communiqué au membre du CHS-CT, le Tableau de Bord de Veille Sociale des deux directions. Ce sera fait.

Actuellement à la DDFiP : 2 congés longue maladie (CLM) et 3 congés longue durée (CLD), 4 arrêts ordinaires de 30 jours et plus.

7 – Questions diverses –

  • La communication mise en place concernant le télétravail et la crise COVID, se fera désormais 1 fois en fin de mois.

  • La nouvelle assistante de prévention nous a informé qu’elle souhaite se rendre dans tous les sites du département 2 fois par an, accompagnée de la personne responsable de la formation professionnelle.

  • Les représentants du personnel ont demandé qu’en cas de décès d’un proche pendant des congés, ceux-ci soient transformés en autorisations d’absence.

    Mme LAMUGNIERE a répondu que ça n’est pas possible réglementairement mais que chaque situation peut être étudiée au cas par cas sur demande de l’agent concerné.

Un CHSCT par visio, audio… distancié.

Après une mise en route, très connectée, à la recherche des présents perdus, le CHS-CT s’est mis en marche.

Note d’orientation ministérielle santé, sécurité et conditions de travail 2021 :

M BOQUILLON, Inspecteur Sécurité Santé au Travail (SST) en a fait une rapide présentation particulièrement axée sur la crise sanitaire.

L’idée directive est d’adapter le travail à l’Homme et non l’inverse.

Les représentants du personnel prennent note et insistent sur la mise en place de groupes de discussions entre les agents.

Le président partage totalement cet avis.

Une sensibilisation aux gestes de premiers secours auprès de l’ensemble des agents sera mise en place par le ministère des armées.

Crise sanitaire et plans de prévention :

Pour la DDFIP, les dernières consignes reprennent essentiellement les précédentes préconisations.

Tous les éléments ont été communiqués aux chefs de services et aux agents, via ULYSSE.

Les membres du CHSCT ont obtenu la communication hebdomadaire du suivi de la situation sanitaire sur le département pour la DDFIP et l’ENFiP.

À ce jour, dans la DDFIP, le collectif de travail est très peu touché, depuis le début de la crise 13 collègues ont été infectés. Régulièrement, des cas contacts sont signalés au médecin de prévention.

Celle-ci a insisté sur le respect des règles du secret médical pour tous les agents et dans tous les cas (y compris les aménagements de postes effectués par la direction).

Les représentants du personnel lui accorde toute leur confiance.

La direction nous indique que 7 agents sont placés en ASA 030 en raison de leur fragilité.

À notre demande et en accord avec le président, un message sur les règles à respecter en cas de risque de contamination sera à nouveau adressé aux agents, accompagné d’une fiche récapitulant les différentes situations.

Pour l’ENFiP, les mêmes principes restent en application par rapport à la situation d’octobre.

La communication est réalisée en interne.

Depuis le début de la crise, 2 cas se sont avérés positif dont un stagiaire, 6 personnes fragiles en ASA 030 ou en télétravail selon les préconisations du médecin de prévention.

5 cas contact finalement avérés négatifs.

Le médecin de prévention a informé les membres du CHSCT d’un refus de préconisation médicale (mise partielle en télétravail) par Mr le directeur de l’ENFiP 58.

La direction de l’envi a répondu que l’agent concerné n’étant pas éligible à l’ASA 030 et n’ayant pas de mission télé-travaillable a été maintenu en présentiel.

Devant cette situation aussi grave qu’incompréhensible, les représentants du personnel ont rappelé que c’est à l’administration d’organiser le travail en fonction des préconisations du médecin du travail.

Tout comme le rappelle la note d’orientation ministérielle, c’est le travail qui doit s’adapter à l’agent et non l’inverse.

Le président s’est engagé a examiné la situation et à tenir informé les membres du CHSCT de la solution retenue.

Concernant les accueils de proximité en situation COVID, soit 15 sites, les 5 collègues ont été dotés d’un Kit COVID, « qui va bien », afin de garantir leurs conditions sanitaires.

La direction s’est assurée que les protocoles sanitaires sont maîtrisés dans les lieux d’accueils.

Des aménagements ont d’ailleurs été effectués, lorsque cela a été nécessaire.

Suite à une question sur l’approvisionnement des lingettes pour la cantine, la direction a annoncé des changements importants à compter du 01/04/2021 sans donner plus de précisions.

Depuis le 18/02, c’est l’agent technique dédié à Baynac qui assure l’approvisionnement des consommables « Covid ».

Concernant la distribution aux agents des masques lavables, la dernière dotation couvre la période jusqu’en juin 2021.

Pour les collègues, concernés par les masques chirurgicaux, la direction s’assure des renouvellements périodiques.

Pour les sites extérieurs, les transferts se font par les sacoches courrier.

À ce jour, toujours aucun retour sur l’expertise sur les masques DIM.

Télétravail :

À la ddfip, le président a annoncé 105 à 110 télétravailleurs sur 5 jours glissants au moins une journée par semaine (soit + 40 %).

À ce jour, le parc informatique est de 164 PC portables et 85 smartphones.

Les demandes de fauteuils ou de bureau ne peuvent pas être satisfaites pour des questions d’ordre réglementaire.

Quelques situations individuelles ont pu cependant exceptionnellement être acceptées.

Actuellement, 6 demandes de télétravail ne sont pas encore satisfaites dans l’attente de matériel.

Rapport du médecin de prévention :

Mme Villatte-Verdet s’est excusée de ne pas pouvoir participer au CHSCT compte tenu des nombreuses sollicitations ce jour pour situations de Covid et cas contacts.

Le rapport sera présenté ultérieurement.

Aliavox :

Des groupes de travail continuent d’être régulièrement organisés. Divers sujets ont été identifiés :

  • sur la transmission des savoirs, le président entend convaincre les chefs de services de l’intérêt de la démarche.

  • sur le travail à distance, le retour d’expériences de la trésorerie de Decize n’est pas totalement satisfaisant, entre autre pour des problèmes techniques ; le sujet doit être retravaillé.

  • Les représentants du personnel ont rappelé l’impérieuse nécessité de réunir les équipes régulièrement.

  • l’accueil : identification de l’accueil comme un véritable pôle métier. Le président

  • nous a fait part des modifications de la téléphonie sur les sites de Camille Baynac, Clamecy et Château-Chinon.

  • DUERP : Le président veut faire du DUERP un élément dynamique.

Les représentants du personnel rappellent que les collègues attendent des mesures concrètes et qu’ils souhaitent être impliqués au maximum aux évolutions proposées.

Le président a donné son accord pour que les représentants du personnel consultent les agents par un questionnaire sur un premier bilan des restructurations suite à l’expertise du cabinet Aliavox. Dans un premier temps, ce travail sera fait au niveau du SIE.

  • Visites de services programmées par le CHSCT :

    • Château-Chinon, le mardi 27 ou jeudi 29 avril

    • Cosne mardi 18 ou 20 mai

    • Clamecy 22 ou 24 juin

budget :

Le budget 2020 a été globalement engagé : il reste de disponible 8,92€ sur 94 % de l’attribution

La réserve de 6 % n’a pas été versée.

La dotation du budget 2021 est de 41.478 €, soit un disponible de 94 % de 38.989 €.

À ce jour sont programmées les dépenses suivantes :

  • Pour l’ENFiP, achat de sac à dos trolley pour 349 € pour les enseignants ainsi que deux sacs à dos à destination des télétravailleurs pour 109 €

  • un cofinancement pour une rampe d’accès au parking est à l’étude.

  • Pour la ddfip, afin de continuer l’expérience sur les sièges ballons, achat de 2 nouveaux ballons pour les sites extérieurs.

  • Certaines formations prévues en 2020 sont reportées en 2021 : SST, RPS

Malgré son souhait, l’assistante sociale, n’est pas autorisée à recevoir ou à se déplacer dans les services. Toutefois, elle rappelle que les agents peuvent la contacter par téléphone ou mail le mardi.

Il en est de même pour l’inspecteur sécurité et santé au travail qui espère pouvoir de nouveau se déplacer, mais il rappelle qu’il reste accessible aux sollicitations.

Compte tenu de l'haure très avancée, l'ordre du jour étant très chargé (10 points) il n'a pas pu être examiné dans sa totalité les points non-abordés sont reportés au prochain CHSCT.

Geneviève Pinchon, la secrétaire animatrice du CHSCT a fait aux membres du CHSCT de son départ en retraite au 01/09.

Nous la remercions une nouvelle fois pour le travail accompli et nous lui souhaitons une bonne retraite.