CHSCT - Hygiène, sécurité et conditions de travail

COMPTE RENDU DE LA VISIOCONFERENCE

du 27/04/2021

 

M Fuentes était accompagné de mesdames Girard et N’Guiffo-Boyom ainsi que messieurs Bail, Leca et Danelutti.

Madame Bailly, médecin du travail, était présente.

 

Les présents pour les organisations syndicales étaient  :

Alain Taraud et Anne-Gaëlle Deniel pour Solidaires Finances Publiques 85,

Arnaud Claracq et Sophie Lescommères pour la CFDT,

Sonia Perraudeau pour la CGT,

Sébastien Lièvre et Stéphane Guibert pour FO.

 

Pour commencer, madame Bailly a fait un point sur la situation sanitaire en Vendée. Ceci a été complété par monsieur Leca par un état des lieux au 27/04/2021 des personnels de la DDFIP se répartissant en absence covid, pour garde d’enfant, …

 

Solidaires Finances Publiques 85 a demandé qu’une information soit adressée, par la direction à l’attention de l’ensemble des chefs de services du site de Challans et retransmise aux agents, pour rassurer sur la situation d’un collègue ayant contracté la Covid.

 

Face à la situation sanitaire, Solidaires Finances Publiques 85 souhaite indiquer que :

Depuis l’apparition du covid 19 au sein de la DDFIP de Vendée, Solidaires Finances Publiques 85 est intervenu auprès de la direction et continue de défendre l’ensemble des agents.

La crise sanitaire que nous traversons depuis plus d’un an commence à peser sur nous tous.

Chacun doit veiller à ne pas rajouter de tensions, ni culpabiliser les collègues, bien que la situation soit de plus en plus tendue.

Bien au contraire, Solidaires Finances Publiques 85 appelle au respect des gestes barrières et des règles du protocole de l’ARS afin de pouvoir maintenir, dans les services, une ambiance de travail la plus sereine possible.

Solidaires Finances Publiques 85 rappelle que si les pauses café collectives sont proscrites, les pauses individuelles restent bien évidemment autorisées. Il est même recommandé d’aérer son espace de travail et de sortir du service quelques instants pour s’oxygéner.

 

Solidaires Finances Publiques 85 a fait la déclaration suivante :

« Depuis ces dernières semaines, les cas Covid 19 se développent en Vendée, notre direction locale n’est pas épargnée.

Quel dispositif la direction a t-elle prévu de mettre en place lorsque se présente un cas de Covid 19 positif afin de sécuriser les agents du même service et les locaux possiblement contaminés ?

La gestion du dernier cas Covid positif aux Herbiers illustre bien que la réactivité du chef de service permet une sécurisation efficace des agents et des locaux.

Solidaires Finances Publiques 85 demande qu’à chaque cas Covid positif détecté une entreprise de nettoyage intervienne systématiquement avant le retour des collègues du service sur leur espace professionnel. Si la société de nettoyage ne peut pas passer tout de suite, il faut permettre aux agents de rester dans un endroit protégé en attendant : autre espace sécurisé disponible, ASA ou télétravail.

L’exercice est rendu encore plus compliqué en cette période de campagne d’impôt sur le revenu et de réception du public.

Pour Solidaires Finances Publiques 85, la direction ou le chef de service doit informer l’ensemble des agents du service que le nettoyage a bien été réalisé et les collègues de la personne contaminée ont bien été avertis.

Solidaires Finances Publiques 85 insiste sur l’importance de la vigilance collective.

Si malgré cela, la situation sur un site devait se détériorer, la direction devrait alors prendre les mesures adéquates, c’est-à-dire fermer le service ou le site concerné. (en ayant recours au télétravail et aux ASA contraintes particulières)

Pour Solidaires Finances Publiques 85, une information régulière doit être délivrée auprès des collègues, en général et plus particulièrement ceux qui ont vocation à se déplacer sur tout le département (EDR, CID, ...) et aux organisations syndicales représentatives. »

 

 

La direction a pris l’engagement de faire un point d’information hebdomadaire, tous les jeudis, à l’attention de tous les agents sur la situation de la DDFIP85 vis à vis de la crise sanitaire.

De plus, à chaque nouveau collègue positif au Covid, la direction adressera un message d’information à l’ensemble des chefs de service du site concerné, relayé à l’ensemble des agents. L’ensemble des organisations syndicales seront en copie de ce message.

 

Solidaires Finances Publiques 85 ainsi que les 3 autres organisations syndicales représentatives vont s’associer pour rappeler, qu’au vu de la situation sanitaire actuelle, une vigilance accrue est indispensable.

 

Question diverse

Solidaires Finances Publiques 85 a demandé les dates de la campagne des mouvements locaux de mutation.

 

début

fin

Agents administratifs

27/04/2021

12/05/2021

Contrôleurs

03/05/2021

20/05/2021

Inspecteurs

10/05/2021

28/05/2021

 

Le résultat des mouvements locaux de mutation fera l’objet d’une publication commune au plus tard le 16 juin 2021.

 

La version imprimable de ce compte rendu est disponible, ici : pdfvisioconférence27042021.pdf

 

Nous restons à votre écoute et sommes disponibles pour répondre à vos questions.

Vous pouvez nous écrire à :  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 Compte rendu du groupe de travail CHSCT

du 16/03/2021 en visioconférence

 

l’ordre du jour est le suivant :

1/ Point sur la crise sanitaire

2/ Registre SST/Fiches de signalement

3/ Point sur les formations engagées en 2019/2020

4/ Fiches actions et budget 2021 : détermination des axes de travail

5/ Question diverse

 

Madame N’Guiffo Boyom était accompagnée de Monsieur Chartaud, Madame Bailly et de la Secrétaire animatrice du CHSCT Madame Bolle.

 

Pour les organisations syndicales étaient présents:

Pascal Thomas, Maryse Belz et Anne-Gaëlle Deniel pour Solidaires Finances Publiques 85,

Sonia Perraudeau pour la CGT,

Sébastien Lièvre, Anne Réto-Rivière, Aurélie Brun et Stéphane Guibert pour FO.

 

 

1/ Point sur la crise sanitaire

 La situation générale se dégrade avec une augmentation du nombre de cas et de malades en réanimation. La circulation du virus s’intensifie avec un accroissement du taux de contamination chez les jeunes et une diminution chez les personnes âgées (effet de la vaccination)

En Vendée, le taux d’incidence est en baisse avec un taux de 125 cas positif pour 100 000 habitants. Toutefois, un cluster est présent à Chantonnay.

En ce qui concerne la DGFIP, un cas positif au covid (par contamination familiale) est apparu dans une trésorerie avec un risque de contamination de 4 collègues du fait des repas pris en commun. Fort heureusement, le premier test s’est avéré négatif pour l’ensemble des agents. Le deuxième test (au bout de 7 jours) doit intervenir aujourd’hui.

La désinfection des locaux : bureaux, sanitaires et salle de restauration a été réalisée dès que la situation a été connue.

Madame Bailly a signalé qu’elle est confrontée à de nombreuses demandes de personnes en télétravail (essentiellement sur 5 jours) qui aimeraient revenir dans les services. Le sentiment d’isolement en est la principale explication. Madame Bailly essaye de répondre favorablement à ces demandes tant que les aménagements de postes sont possibles.

Madame Bailly doit répondre également à des sollicitations de « personnes à risque » qui ont été vaccinées et qui souhaitent revenir travailler en présentiel. Ceci n’est envisageable que seulement 3 semaines après la deuxième injection de vaccin. De plus, il faudrait qu’une certaine forme d’immunité collective soit acquise. Nous en sommes malheureusement loin du fait des problèmes d’approvisionnement en vaccin et de la circulation des variants.

La direction a indiqué que la distribution de masques de catégorie 1 (2 lots de masques noirs et 1 lot de masques blancs), issus de la dotation par la préfecture, est en cours dans les services.

De plus, une information a été adressée aux chefs de service rappelant la préconisation d’aérer les bureaux 1 fois toutes les heures, la limitation de la jauge des salles de réunion à 6 personnes quelle que soit leur taille. La norme des réunions devant être le distanciel.

 

2/ Registre SST/Fiches de signalement :

L’achat de 5 souris ergonomiques a reçu unanimement un avis favorable des OS.

Deux fiches de signalement d’injures et de menaces à l’encontre d’agents dans l’exercice de leur mission ont été détaillées. Les deux situations ont reçu une réponse rapide par le référent juridique et un rappel à la loi par monsieur Fuentès.

La direction a indiqué que le marché de plateforme d’écoute et de soutien a été renouvelé. Ceci a été l’occasion de mettre en avant la nouveauté à travers le recours possible à un dispositif de rappel d’un agent confronté à un évènement grave.

Cette possibilité peut s’avérer utile pour renforcer le suivi d’un agent victime d’une agression, notamment.

Le référent juridique demandant l’autorisation préalable, de ce rappel par la plateforme d’écoute, à l’agent agressé.

 

3/ Point sur les formations engagées en 2019/2020

Les entraînements aux alertes incendies ont repris hier. Ils vont s’échelonner sur les différents sites dans les jours qui viennent.

Ceci n’empêche pas de respecter les gestes barrières : port du masque et distanciation même au point de rassemblement.

Solidaires Finances Publiques 85 a souligné la difficulté de connaître le nombre exact de personnel présent sur le site au moment de l’alerte.

La direction a indiqué que le travail des serres-file était important : ils s’assurent qu’il ne reste personne en visitant toutes les pièces de leur zone de bâtiment avant de descendre au point de ralliement.

Les exercices impromptus visent à révéler les problèmes d’organisation pour apporter des solutions. La direction est attentive aux situations de difficultés qui pourraient être mise en évidence lors des exercices, afin de pouvoir y remédier.

Une formation (pour 12 agents) à la conduite routière devrait être organisée au début du 2ᵉ semestre.

Les formations croix-rouge ne sont pas autorisées pour l’instant.

 

4/ Fiches actions et budget 2021 : détermination des axes de travail

En ce qui concerne la dotation d’un écran supplémentaire aux personnes en télétravail, elle se fait sur décision médicale ou limitée aux télétravailleurs de plus de 3 jours.

Les services des Ressources Humaines ont commencé un recensement auprès des chefs de service, des télétravailleurs intéressés par ce deuxième écran, sans respect de ces 2 conditions. Pour l’instant, une centaine de demandes auraient été comptabilisées. Le recensement prend fin le vendredi 19 mars 2021. Chaque écran coûte 121€ TTC, ce qui ferait un budget à financer de l’ordre de 12 000€.

Aujourd’hui, la direction dispose d’un stock de 72 écrans 22 pouces pour renouveler le parc et pour doter les télétravailleurs.

Ce sujet donnera lieu à un vote lors du CHSCT du 13 avril 2021.

La direction a ensuite indiqué l’achat de souris ergonomiques afin de constituer un petit stock pour pouvoir répondre rapidement aux demandes.

Elle a souligné qu’elle disposait d’un petit stock de matériels ( plexiglas, …) pour les besoins urgents des agents.

La direction a indiqué que la rénovation, en trois blocs, des sanitaires du site des Sables d’Olonne doit intervenir courant mai/juin et se terminera en septembre. Ceci afin de permettre l’intervention coordonnée de plombier et de carreleur.

Cette rénovation est financée sur le budget de la DDFIP de Vendée.

Les formations discrimination envisagées en 2020 ne peuvent se tenir compte tenu de l’interdiction actuelle imposée par la crise sanitaire. Ceci s’applique à l’ensemble des formations

La direction a indiqué qu’une date serait fixée prochainement (avant le 13 avril 2021 date de la séance plénière du CHSCT) pour qu’une visite du site de la Trésorerie des Hôpitaux puisse avoir lieu par le CHSCT. En effet, des travaux y ont été réalisés afin de permettre d’accueillir les nouveaux agents accompagnant les transferts de missions.

L’ensemble des OS a indiqué son souhait de faire de même à Challans dans le cadre de la création du SGC. La nécessité d’accéder à l’ensemble des services impactés par cette réorganisation a été soulignée.

 

5/ Question diverse :

Solidaires Finances Publiques 85 a demandé si un calendrier était arrêté pour les travaux de réaménagement des accueils qui avaient été annoncés lors du CTL dédié.

Pour l’instant, la direction n’a pas donné de précisions.

 

Voici la version imrpimable du compte-rendu : pdfGT_CHSCT_16032021.pdf

 

N'hésitez pas à nous contacter par mail à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Compte-rendu

de la visioconférence du 11/03/2021

 

M Fuentes était accompagné de messieurs Bail, Leca, Danelutti, Dhermy et madame N’Guiffo-Boyom

 

Les présents pour les organisations syndicales étaient  :

Alain TARAUD et Pascal THOMAS pour SOLIDAIRES ,

Alain CHAILLOU et Sophie LESCOMMERES pour la CFDT,

Sonia PERRODEAU pour la CGT,

Samuel MAGNIN et Sébastien LIEVRE pour FO.

 

Voici les différents points abordées lors de cette visioconférence :

 1/ Points RH : télétravail, écrêtements et contractuels

2/ Prévention

3/ Tenue du prochain CTL

4/ Questions diverses : campagne IR et campagne de vaccination

 

1/ Points RH :

 

1-1/ Télétravail :

Au 09/03/2021, il reste 29 personnes volontaires mais non équipées. Il y a actuellement 275 personnes équipées dont 75 en mode «  nomade ».

Concernant la montée en puissance du télétravail voulue par la direction générale, M LECA indique que le taux de télétravailleurs augmente en Vendée avec pour objectif une moyenne de télétravail à 2 jours.

Capture décran 2021 03 15 185540 

Récemment, un mail a été adressé aux chefs de service afin d’évaluer le nombre d’agents en télétravail souhaitant disposer d’un écran supplémentaire. Ce recensement avait été décidé lors du dernier groupe de travail CHS-CT.

Avant d’engager un financement par le CHS-CT d’un écran supplémentaire pour les télétravailleurs, Solidaires Finances Publiques 85 avait souhaité faire préciser la dotation de l’Administration Centrale pour la Vendée.

Au final, la direction a répondu que le département n’a pas la main sur la livraison d’écrans : elle ne sait donc pas combien elle aura d’écrans ni à quelle échéance. Actuellement, l’Administration Centrale centralise les achats d’ordinateurs et d’écrans. Elle procède à des livraisons « au fil de l’eau ».

Solidaires Finances Publiques 85 attire votre attention sur le fait que l’on parle bien d’un écran supplémentaire à un ordinateur portable et pas de « double écran ».

Solidaires Finances Publiques 85 rappelle que, lors d’un précédent CHS-CT, une action de cofinancement d’achat d’écrans avait été votée. Ceci afin d’initier la démarche d’installation de « double écran identiques » au bureau (même marque, même taille, même résolution, même luminosité, etc…..) pour un meilleur confort visuel des collègues.

Que se soit au bureau ou en télétravail, les collègues doivent pouvoir exercer leur métier dans les meilleures conditions. C’est pourquoi, Solidaires Finances Publiques 85 continue de demander la tenue d’un groupe de travail sur le télétravail.

Ce sujet est déjà à l’ordre du jour au niveau national mais cela ne doit pas nous empêcher d’apporter nos réflexions locales à ce débat.

Concernant les « doubles écrans identiques », M FUENTES indique qu’il n’y est pas opposé mais que, dans l’immédiat, la priorité est faite à la dotation d’écrans supplémentaires.

 

 

1-2/ Ecrêtements :

M LECA fait un point sur les écrêtements.

Capture décran 2021 03 15 190121

Il en ressort notamment que la surcharge de travail à la paierie départementale et à PYEM a généré des écrêtements. M FUENTES précise que la surcharge de travail a été acceptée sur la base du volontariat et que les collègues concernés n’ont pas perdu d’heures (le temps écrêté ayant été recrédité le mois suivant).

1-3/ Contractuels :

Solidaires Finances Publiques 85 indique que depuis janvier, un contractuel recruté par la DISI OUEST renforce la CID de Vendée (durée du contrat : 6 mois). Cela met en évidence les besoins réels et le manque de personnel. Solidaires Finances Publiques 85 en profite pour souligner l’investissement et la disponibilité des collègues de la CID en VENDEE dans un contexte très compliqué dû d’une part, aux absences et d’autre part, au surcroît de travail lié au déploiement du télétravail.

Nous avons demandé à la direction de faire un point sur le recrutement d’un contractuel prévu pour les travaux liés au Fonds National de Solidarité dans le cadre d’un recrutement au niveau national de 250 contractuels annoncé par notre Directeur Général.

La Direction a indiqué avoir passé une annonce à pôle emploi ( niveau d’étude exigé : licence). 6 candidatures ont été retenues mais aucune n’a été à ce jour suivie d’un entretien.

Solidaires Finances Publiques 85 continue de dénoncer la démarche stratégique 2020-2022 qui consiste, entre autres, à recourir de préférence à des contractuels tout en continuant de supprimer des emplois de fonctionnaires (par leurs non remplacements).

 

2/ Prévention :

 

Madame N’GUIFO-BOYOM indique la transmission à chaque chef de service d’une nouvelle dotation de masques en tissu.

Elle précise qu’au vu de la parution du guide pour l’évaluation des risques et la mise en œuvre des mesures de prévention face à l’épidémie de COVID-19, les réunions doivent être limitée à six personnes (quelque soit la taille de la salle) et que l’aération doit être continue, si possible.

 

3/ Tenue du prochain CTL :

Au vu des nouvelles contraintes imposées par le guide concernant la tenue de réunions, M FUENTES interroge les organisations syndicales sur les modalités du prochain CTL.

Toutes les organisations syndicales souhaitent privilégier la tenue de CTL en présentiel.

Actuellement, pour tenir compte de la crise sanitaire, seuls les titulaires de chaque organisation syndicale siègent.

M FUENTES indique qu’il partage la préférence des CTL en présentiel. Il maintient donc la configuration actuelle tout en limitant sa durée et en aménageant une pause pour permettre notamment l’aération de la salle de réunion.

Il indique également qu’il maintiendra la tenue des CTL et des CHS -CT jusqu’à la fin de la période transitoire (soit jusqu’au 31/12/2022).

 

4/ Questions diverses :

 

4-1/ Campagne de renseignements pour la déclaration d’Impôt sur les Revenus :

La Direction a indiqué qu’elle donnerait des informations sur la tenue de la Campagne de déclarations d’Impôt sur les Revenus après la réception des notes de cadrage prévue courant de cette semaine.

La Direction départementale a assuré qu’elle rétablira la présence des vigiles sur les sites lors de cette campagne.

4-2/ Campagne de vaccination (COVID 19) par les médecins de prévention :

La Direction n’a aucune information concernant la mise en place au sein de notre administration de campagne de vaccination effectuée par les médecins de Prévention.

 

 La version imprimable de ce compte-rendu est disponible ici : pdfCR_visio_11032021.pdf

 

Solidaires Finances Publiques 85 reste à votre écoute, n'hésitez pas à nous adresser vos remarques et réflexions à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Compte rendu du Groupe

de travail CHSCT du 15/02/2021

 

Ordre du jour :

1) point sur la crise sanitaire

2) registre Sécurité et Santé au travail et fiches de signalement

3) Blan d’activité et crédits 2020

4) Fiches action et budget 2021

5) Questions diverses

 

Une visio-conférence s’est tenue ce lundi 15 février 2021.

Madame N’Guiffo Boyom était accompagnée de monsieur Chartaud, de la secrétaire du CHSCT madame Bolle et du médecin de prévention madame Bailly.

Les présents pour les organisations syndicales étaient :

Pascal Thomas, Maryse Belz et Anne-Gaëlle Deniel pour Solidaires Finances Publiques 85,

Sonia Perraudeau pour la CGT,

Sébastien Lièvre, Anne Réto-Rivière, Aurélie Brun et Stéphane Guibert pour FO.

 

Un prochain groupe de travail se tiendra en mars 2021 et un CHSCT aura lieu le 13 avril 2021.

1) Point sur la crise sanitaire :

Mme Bailly a indiqué qu’au 12/02/2021 le taux d’incidence en Vendée est passé de 128,54 en février (il était de 160,90 en décembre). Le taux de positivité est de 4,3 (il était de 5,2 au 29/01/2021). Cependant l’amélioration de la situation sanitaire est relative puisque la part des variants est de 21,4 % dans les cas positifs au Covid-19. En Vendée, il s’agit à 2/3 de variants anglais et 1/3 du variant sud africain.

Le variant anglais présente la particularité d’une transmission accrue avec des signes qui restent identiques.

Solidaires Finances Publiques 85 a demandé si, du fait de l’existence de variants et de leur risque accru de transmission, le protocole allait être modifié. La direction a indiqué que pour l’instant rien n’était prévu.

Le guide « je travaille au bureau », disponible sur Ulysse 85 dans l’onglet « covid 19 », a été mis à jour. Un mail d’information a été adressé à l’ensemble des agents le 20 janvier 2021.

La principale nouveauté concerne la possibilité qu’une personne présentant des symptômes de covid le signale directement sur le site « declare.amelie.fr ».

La nouvelle doctrine impose le port exclusif de masques de catégorie 1 au travail et dans les lieux publics. Les masques chirurgicaux ou les masques en tissus distribués par l’administration à l’ensemble des agents remplissent ce critère.

Une nouvelle distribution de masques en tissu, fournis par la préfecture, aura lieu à la fin des vacances de février.

Sur demande de Solidaires Finances Publiques 85, il a été précisé qu’une distribution de masques, financés par le CHSCT, aurait lieu à raison d’une boîte de masques chirurgicaux par service. Ceci permettra au chef de service de fournir un masque si un agent déclare des symptômes sur son lieu de travail.

Le nouveau protocole impose une jauge de 8 m² par convive dans les restaurants administratifs. Il a été rappelé d’élargir au maximum les plages horaires et d’ouvrir d’éventuels locaux annexes.

De plus, une autre OS a demandé à la direction de relayer à l’ensemble des agents qu’il devient possible de manger à son poste de travail.

Ceci implique de nettoyer après avoir mangé et de ramener chez soi ses déchets. Le personnel d’entretien des locaux n’ayant pas de consigne supplémentaire de nettoyage. De plus, il ne faut pas oublier que manger au restaurant administratif permet de soutenir la pérennité de ces structures.

Solidaires Finances Publiques 85 a demandé si Mme Bailly était plus sollicitée par les collègues, du fait de la montée en puissance du télétravail. Le médecin de prévention a indiqué qu’effectivement elle est saisie par des personnes qui ressentent un certain isolement en télétravail. Face à ceci, elle propose un retour d’une journée au travail après aménagement du poste de travail et préconise un respect strict des gestes barrières.

2) Registre Sécurité et Santé au travail et fiches de signalement :

La direction a pu répondre favorablement et très rapidement à plusieurs demandes de petit matériel tel que des lampes et des reposes-pieds, du fait de l’existence d’un petit stock d’avance.

Le groupe de travail a évoqué plusieurs fiches de signalement.

Parmi ces fiches figure le signalement d’un cas d’insultes à agent en situation de télétravail.

Ceci révèle un risque non pris en compte jusqu’à présent : l’isolement face à une agression. En effet, en télétravail, il n’y a pas de témoin et il est impossible de se tourner vers ses collègues et son chef de service pour obtenir un soutien.

Dans cette situation, la direction a rappelé qu’il est important que l’agent signale l’incident à son chef de service, très rapidement. Ceci permet à la direction de lui apporter un suivi et un soutien au travers du traitement de la fiche de signalement.

Solidaires Finances Publiques 85 a demandé que les modalités de report de la campagne DUERP (Document Unique d’Evaluation des Risques Professionnels) 2020 sur 2021 soit précisées.

Les services où les réunions DUERP n’ont pas pu avoir lieu avant le 31/03/2020 doivent les tenir (même sous un format aménagé pour remplir les contraintes de distanciation et de respect des gestes barrières) d’ici avril. Une présentation de cette campagne sera faite fin juin 2021.

3) Bilan d’activité et crédits 2020 :

L’activité 2020 a été lourdement impactée par la crise sanitaire.

Les formations SST, n’ayant pas pu se tenir, ont été reportées sur 2021.

Solidaires Finances Publiques 85 a signalé la situation particulière des personnes n’ayant pas pu suivre leur formation de « recyclage » aux premiers secours et a demandé des précisions concernant l’impact sur leur qualification.

Aucune information n’a pu être apporté concernant cette situation.

L’accent est mis actuellement sur le recensement des personnes qui doivent être formées aux gestes de premiers secours.

4) Fiches actions et budget 2021 :

Le budget 2021 aurait une dotation identique à celle de 2020.

Il reste des souris ergonomiques, des lampes et des ergosliders en stock.

Une autre OS a proposé que le CHSCT finance l’équipement systématique des télétravailleurs en double écran.

Solidaires Finances Publiques 85 a apporte la précision suivante : en fait de double écran, la demande porte plutôt sur l’achat d’un écran supplémentaire en complément de celui de l’ordinateur portable déjà attribué au télétravailleur. Ainsi, les écrans du télétravailleur ne seraient ni de même taille, ni avec le même réglage.

Quand à évoquer le financement d’écran supplémentaires par le CHSCT, Solidaires Finances Publiques 85 demande au préalable à la direction de préciser l’état actuel des stocks et des dotations à venir.

La direction dispose d’un stock de 60 écrans.

Actuellement, c’est la Direction Générale qui finance aussi bien les ordinateurs portables que les écrans supplémentaires. Les DISI (directions informatiques) les répartissent ensuite entre les différentes directions. Donc, la direction locale n’a pas la maîtrise de la dotation des écrans. Elle va, cependant, s’informer sur la prochaine dotation : quand, combien, …

Au-delà de la problématique des écrans supplémentaires, Solidaires Finances Publiques 85 a rappelé sa demande de la tenu d’un groupe de travail relatif au télétravail. Ceci permettrait d’évoquer l’ensemble des problèmes liées aux conditions matérielles du télétravailleur (soit par l’attribution de matériel permettant un travail prolongé dans de bonnes conditions, soit par un dédommagement), mais également de l’impact de ce mode de travail de plus en plus fréquent sur l’organisation du travail et l’ensemble du collectif (en discutant de la répartition de la charge de travail, des conditions managériales, ...).

5) Questions diverses :

L’articulation du CTL et du CHSCT va évoluer. Concernant ces sujets, une note d’orientations ministérielles santé, sécurité et conditions de travail 2021 nous sera prochainement communiquée par Mme Bolle.

Solidaires Finances Publiques 85 a demandé des précisions sur les espaces de coworking qui doivent être mis en place dans les différents sites. Aucune information n’a pu être apportée pour l’instant.

 

La version imprimable est disponible ici :

pdfCR_GT_CHSCT_du_15022021.pdf

 

N'hésitez pas à partager vos réflexions, en nous écrivant à :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.