Imprimer
Catégorie parente: Actualités

LIMINAIRE DU CHSCT DU 08/06/2021

 

Monsieur le président,

Depuis maintenant plus d’un an la crise sanitaire s’est imposée dans nos vies entraînant de nombreux bouleversements économiques et sociaux inédits dans l’histoire de notre pays. Nous aurions pu espérer que le monde d’après serait un monde meilleur. Mais la même logique qui guidait le monde d’avant est appliquée avec les mêmes finalités.

Pour absorber les dettes générées par les plans de soutien à la vie économique, des politiques drastiques d’austérité seront déployées. Le rapport Arthuis sur la gestion des finances publiques le laisse entendre.

Nous savons l’ensemble des agents impliqués pour assurer les missions de notre administration, nous savons les services RH mobilisés à tous les niveaux. Mais, la politique de diminution des effectifs, qui dure depuis plus de 20 ans, a atteint ses limites depuis bien trop longtemps. Les agents souffrent de conditions de travail extrêmement dégradées, car on leur demande d’en faire toujours plus avec toujours moins de moyens. Cette politique n’est accompagnée d’aucune réflexion sur l’organisation du travail, ni d’analyse des tâches des agents au sein de processus de travail de plus en plus mouvants. L’amoncellement de réformes qui se suivent en cascade ne fait plus sens. Les agents, bien que très attachés à leurs missions de service public, arrivent parfois à en perdre le sens de leur travail, à tel point que leur motivation est impactée. Car à ces « Que devient mon métier ? » succèdent pour beaucoup d'entre eux « Que vais-je devenir dans mon métier ? ».

Les visites de sites, réalisées dans le cadre de la mise en place du Nouveau Réseau de Proximité continuent de le démontrer : les agents veulent être associés à la mise en place de ces nouveaux services et à l'organisation du travail. Ainsi, l'installation des SGC doit être l'occasion d'ouvrir les discussions : Face aux différentes taches à accomplir, comment s'organise-t-on pour y parvenir ?

D'autant que le télétravail qui s’est imposé durant cette crise sanitaire, pose lui aussi les questions qui restent sans réponse : Comment répartir le travail entre agents en présentiel et en distanciel? Comment assurer la dynamique collective de travail? Comment prendre en charge la modification des activités qui se faisaient autrefois en présentiel?

Le chef de service ne peut supporter seul la charge de répondre à l'ensemble de ces questions. Solidaires Finances Publiques 85 demande à ce que les agents puissent s'exprimer et participer à ces nouvelles organisations du travail, afin d'améliorer leurs conditions de travail.

Cette démarche s'inscrit, d'ailleurs, dans les grandes orientations ministérielles 2021 relatives à la santé, la sécurité et les conditions de travail qui placent l’organisation du travail au cœur de la démarche de prévention.

Concernant l’ordre du jour de ce CHSCT, nous interviendrons aux cours des débats sur l’ensemble des sujets.

En ce qui concerne plus particulièrement le retour sur les exercices incendies, Solidaires Finances Publiques 85 demande à ce que l'ensemble des agents aient accès au compte-rendu, et non les seuls "serre-file" et "guide-file". En effet, les consignes doivent être connues de tous les agents et cet échange peut permettre de lever des incertitudes.

 

Voici la liminaire en version imprimable : pdfliminaire_CHSCT_08062021_.pdf

 

Le compte-rendu est en cours de rédaction.

N'hésitez pas à nous écrire sur : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.