CHSCT - Hygiène, sécurité et conditions de travail

Les représentants de Solidaires Finances Publiques pour le SDNC ont porté la défense des conditions de travail des agents du SDNC devant l'instance du CHSCT du 78.

En plus des points à l'ordre du jour, Solidaires a réaffirmé la nécessité pour la direction de prendre en compte les problématiques liées aux incertitudes pesant sur les agents, notamment concernant la BNIC et la BNIPF 

 

odtCompte-rendu_CHS_du_15_octobre_2018.odt

CRITIQUE DE LA DERAISON PURE

CHSCT 78 du 15 octobre 2018, DECLARATION LIMINAIRE

 

Selon Emmanuel Kant “On mesure l'intelligence d'un individu à la quantité d'incertitudes qu'il est capable de supporter”.

Alors plus aucun doutes, les personnels des directions rattachés au CHSCT78 sont on-ne-plus intelligents.

L'incertitude est devenue leur lot quotidien, savamment orchestrée par les politiques libérales de réduction systématiques de dépenses et la casse de la fonction publique qu’elles entraînent.

Le projet de la mise en place des CSRH ne date pas d’aujourd’hui. Initialement mis en place aux Douanes et à l’INSEE la réforme majeure devait finir par impacter directement les services RH de la DGFIP. S'inscrivant dans une politique de concentration des missions, d'un détricotage toujours plus assumé du maillage territorial avec la suppression des échelons locaux, la mise en place généralisée des CSRH impactera dans leur quotidien l'ensemble des personnels de la DGFIP et dans le cas présent, du SDNC. Ces conséquences péseront sur les agents de notre direction qui ne disposeront plus d'un interlocuteur local pour un pan des problématiques RH, et sur les services RH confrontés aux modifications et aux suppressions de leurs missions.