Lors de la conférence audio avec le DG du 30 juin 2020 le sujet convergence a été abordé :

Solidaires Finances Publiques a demandé un desserrement du calendrier sur la convergence des plateformes. L’administration a donné quelques pistes, mais non certaines. Toutefois, il est clair que les formations initialement prévues ne seront pas dispensées pour le 1er septembre. La DG réfléchit à des solutions techniques pour éviter que ces collègues, pas encore formés, soient obligés de répondre à des contribuables alors qu’ils ne sauraient pas répondre en matière d'impôt sur le revenu. Par conséquent, cette surcharge devrait temporairement incomber aux SIP.

 

https://solidairesfinancespubliques.org/vie-des-services/particulier/3453-reportons-la-convergence-des-services-plateformes.html

La "fameuse" prime Covid-19 a été donnée à quelques agents de la DIS. La Directrice a décidé, seule, des attributaires. A la DIS, 30 % des agents en PCA sont concernés, soit les agents de la DIS qui étaient en présentiel du 17 mars au 29 mai (en fonction du nombre de jours assurés en présentiel), ainsi 31 agents toucheront 330 euros sur la paye de juillet. Pour la prime de 1000 euros : ont été retenu les agents de la DIS qui ont eu un surcroît de travail et ont assuré la continuité du service, ainsi 13 agents sont concernés.

Pour Solidaires Finances Publiques, les agents n'ont pas besoin d'une prime, mais d'une revalorisation de leur rémunération. Pour autant, les bénéficiaires n'ont pas à refuser ce versement. Et celles et ceux qui ne l'ont pas eu, ont raison de ressentir l'injustice qui leur est faite.
Dans notre administration, il y a bien des injustices en matière de rémunération, notamment l'écart scandaleux qui existe, par exemple, entre les revenus de notre Directrice et un cadre C stagiaire. Solidaires Finances Publiques milite pour une réduction de l'écart des rémunérations, notamment en attribuant des points d'indice conséquents pour les cadres C, B et A.

Concernant les e contacts qui portent sur les difficultés de paiement et le contentieux IR une organisation différente de la messagerie sera mise en place pour tenir compte du fait que les agents n’ont pu être formé avant le mois de septembre.

La nouvelle solution de téléphonie permettra de diriger les appels vers les agents en fonction de leur niveau de compétence déterminée dans MANDORA pour commencer la convergence.

Concernant la journée de travail, 5 heures de log au téléphone avec une durée maximum de 6h par journée

+ 2h30 d’autres travaux…

 Étant donné que le Règlement intérieur des CC qui ne prévoit pas de façon fine cette organisation, SRP propose d’organiser un groupe de travail cet été pour rédiger un recueil des bonnes pratiques en vue d’une harmonisation des 16 plateformes.

La répartition des départements sur E contact pour chaque CC sera équilibrée

Temps de pause 20 mn le matin 20 mn l’après midi

10 % des appels concernent la tranche 17h-19h, d’où un besoin de 10 % des effectifs sur cette plage horaire

Soit des agents sont volontaires pour travailler en horaire décalé.

Soit les responsables établissent un planning

Le temps documentaire ?

Sur les temps faibles de préférence, on pourra planifier des formations ; la lecture des notes...

 Mme Pheulpin sait que la mise à niveau des connaissances est indispensable

A voir pour allouer un nombre d’heures par agent, en codifiant ce temps sur le bandeau 

SRP réalisera un contrôle de gestion, et regardera notamment le temps documentaire : les agents doivent bénéficier de ce temps, au superviseur et aux responsables de veiller à l’équilibre. 

Il est envisagé d’insérer dans le recueil des bonnes pratiques une formule du type «  un temps consacré chaque année ? Mois ? à la documentation... »

Changement de marché téléphonique :

Dans un premier temps, les numéros historiques (CIS CC ET CPS ) disparaîtront au 30/06/20

Les usagers qui continueront à appeler ces numéros obtiendront un SVI dont le message vocal leur indiquera qu’il faut contacter le 0809 401 401, et derrière ce numéro on retrouvera les différentes compétences : CPS-CC-CIS. 

Dans un second temps, le 06 juillet, le nouveau bandeau léger dénommé BALI sera déployé.

Ce bandeau léger cohabitera avec le bandeau actuel (pas de dead line).

Les agents auront la possibilité d’utiliser le bandeau lourd ou léger, et cela le temps qu’ils puissent suivre la e formation. Après avoir suivi l’e-formation l’agent devra utilisé BALI

Concernant les congés, pas de réglementation particulière il faudra veiller à avoir au moins 50 % des effectifs présents.

Les CC peuvent bénéficier des ponts naturels de la Direction locale à laquelle ils sont rattachés administrativement

Concernant la PRS fonctionnelle, nos services y sont éligibles en fonction du nombre de jours de formation suivis

la PRS est liquidée dès lors que l’agent a suivi toutes les formations.

Une note sortira prochainement sur le CIA

Vous trouverez ci-dessous un extrait du CONTRAT ENTRE LE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DES MINISTÈRES ÉCONOMIQUES ET FINANCIERS, LA DIRECTION DU BUDGET ET LA DIRECTION GÉNÉRALE
DES FINANCES PUBLIQUES POUR LA PÉRIODE 2020-2022 concernant les plates-formes d'assistance à distance aux particuliers :

Consolider les plates-formes d’assistance à distance aux particuliers pour offrir un service France entière.

 

En matière de fiscalité des particuliers, la DGFiP a développé depuis plusieurs années des plate-formes dédiées à l’accueil à distance (CIS, CPS, « centres de contacts »). Elle les consolidera en unifiant le dispositif d’un point de vue organisationnel et fonctionnel. Cette convergence permettra notamment de :

• renforcer le niveau de service en matière d’accueil téléphonique des usagers particuliers de la fiscalité, sur le plan quantitatif (ouverture « France entière », renseignement général, renseignement personnalisé, action de gestion en lieu et place de l’usager), et qualitatif (disponibilité horaire large, compétence et qualité de service) ;

• favoriser la lisibilité du service pour les usagers, en proposant un accueil téléphonique standard, aisément identifiable par un numéro unique et non surtaxé ;

• faciliter le recours aux démarches en ligne en offrant un accompagnement en ligne, s’appuyant sur des outils performants d’assistance (chat, navigation assistée) ;

. permettre la prise de rendez-vous avec le service gestionnaire quand le besoin s’en fait sentir. Les centres de contact unifiés répondront en première intention à toutes les questions spontanées des usagers grâce à la diffusion de leurs coordonnées téléphoniques sur « impots.gouv.fr » ainsi que sur tous les documents adressés « en masse » aux usagers (déclarations de revenus, avis, etc.). Les services locaux continueront quant à eux de répondre aux questions suscitées par une action particulière de leur part (demandes de renseignement, relances, actions en recouvrement…).