Suite à la demande de Solidaires un CHSCT exceptionnel c'est tenu le 10/05/2019 à Pantin en présence du Directeur, de Mme Genin, de l'ISST et des représentants des personnels de la CGT, CFDT et de Solidaires.

Il devenait urgent pour la sécurité de tous et face aux RPS que des décisions soient prises.

Solidaires a voté "Pour" dans le cadre de l'avis du CHSCT demandant une expertise de nos équipements et pour une généralisation des casques fialires.

Le vote de Solidaires lors de ce CHSCT est un vote de responsabilité quand aux accidents acoustiques dans notre Direction.
Notre section mène, depuis plus d'un an, une action forte pour lutter contre ces accidents, nous avons même initié le débat sur le sujet et contacté l'INRS directement.
Près de 30 collègues à la DIS sont déjà concernés par des incidents / chocs acoustiques.
Ces accidents sont parfois malheureusement graves pour la santé des collègues qui en sont victimes (perte d'audition, acouphènes, intolérance aux bruits...).

Le vote " Pour " de Solidaires pour la généralisation des casques filaires s'explique par une recommandation de l'ISST (monsieur Cronopol) en séance pour que les agents utilisent ce type de casques.
Les casques sans fils peuvent être source de larsen et d'incidents acoustiques (ils sont par ailleurs sources d'émission d'ondes électromagnétiques dont on ne connait pas les conséquences sur notre santé) lorsqu'ils sont positionnés à proximité d'autres casques similaires, proches de téléphones portables ou d'autres appareils électriques.
L'utilisation de filaires, même si elle ne permet pas de garantir le " zéro accident acoustique ", enlève une source de risque potentiel sur la survenance de ces accidents.
Entre les désagréments réels pour certains collègues d'être tous en filaire et le fait de limiter le risque d'incidents sérieux lié aux sans fils, nous avons décidé de privilégier la santé et la sécurité des personnels (nous avons décidé après réflexion d'appliquer le principe de précaution).

Les agents qui pour des raisons de santé doivent se déplacer, peuvent demander au médecin de prévention à rester en sans fil.

Pour Solidaires, notre responsabilité au CHSCT, est de tout mettre en œuvre pour maintenir et optimiser la sécurité et la santé des agents au travail.

 

Dans le cadre de la disparition de la DIS annoncée au 31 août 2020, la section Solidaires de la DIS a demandé une audience à la SRP.

Voici la réponse de Madame Pheulpin en date du 6 mai 2019 :

"Je prends bonne note de votre demande d'audience.

Je ne manquerai pas de revenir vers vous, le moment venu, pour vous faire part des conditions dans lesquelles j'entends répondre à cette sollicitation.

Cordialement."

Ce n'est pas un non mais on peut comprendre que c'est "Si elle veut, quand elle veut, comme elle veut"

On ne lachera rien, notre Direction disparait et ce ne doit pas être considéré comme un évènement avec peu d'intérêt pour la DGFIP.

 

Pour la DIS le taux de grèviste est de 43,09 %

Encore un bon taux à la DIS, on ne lache rien !

Le grand soir n'est pas pour demain, mais ça peut très vite arriver

 

Vous trouverez ci-joint la liminaire de la section Solidaires à la DIS suite à notre demande urgente de la tenue d'un CHSCT spécifique suite aux trois incidents acoustiques sur le site de Lillepdfliminaire_CHSCT100519-1.pdf

Suite à cette réunion le Directeur de la DIS a transmis un message à l'ensemble des agents pour les informer des décisions prises par les membres du CHSCT pour limiter les risques.