Madame la Directrice,

La France est à un moment très particulier de son histoire.
Ce qu’il en sortira est aussi imprévisible que les évènements qui viennent de se produire.
Mais étaient-ils si imprévisibles ?

 

  COMPTE-RENDU du CHS-CT (audio)

DES ALPES DE HAUTE PROVENCE du 10 septembre 2020

  Vous trouverez ci-joint la liminaire qui a été lue lors de ce CHS-CT.

 *** Pour une bonne compréhension, nous vous restituons le contexte : un CHS-CT en audio car deux cas de COVID-19 positifs à la Direction.

 Certaines informations nous étant parvenues, des situations (totalement en contraste avec des prises de positions antérieures très responsables et pertinentes), ont interpellé les représentants que vous avez élus au Comité Hygiène et Sécurité.

Nous nous devions de les aborder.

En ces temps difficiles, les attitudes de chacun en Hygiène et Sécurité ne peuvent pas être circonscrites au milieu professionnel : nous sommes partie intégrante de la Population.***

 DONC :

 la Présidente a répondu

Madame la Présidente,

 Nous voici à l’automne d’une année bien particulière …

 Il y a eu l’arrivée d’un virus totalement inconnu, prise très à la légère par les gouvernants de ce pays et puis, dans la panique d’une situation qui leur échappait, le confinement … et puis, devant la pression des actionnaires, le renvoi au travail des laborieux et surtout l’incitation à la consommation et aux dépenses pendant les « vacances » (de ceux qui pouvaient se les payer ).

Tout cela dans une grande cacophonie de « ceux qui savent » et dont les événements nous prouvent qu’ils ne savent rien ! Et qu’ils pédalent complètement dans la choucroute, la semoule ou les haricots : au choix, selon la région de France qui s’exprime …

Madame la Présidente,

Après un long temps de confinement, il est venu, non pas « le temps des cathédrales », mais bien celui d’une tentative de dé-confinement de notre pays.

Et pourtant, personne n’a envie de chanter « libéré, délivré, ...» tant l’inquiétude reste au fond de la plupart d’entre nous.

Bien sûr, il y aura toujours quelques inconscients …

Bien sûr, il y aura toujours ceux qui sont près à renvoyer au turbin les « premiers de corvée » pour protéger la rentabilité de leurs placements, tout en restant, eux, bien à l’abri.

Personne dans ce pays n’a été dupe du réel motif qui a généré la décision du gouvernement de rouvrir les crèches et les écoles maternelles et primaires : le retour des parents au travail !!!