Solidaires Finances Publiques appelle les personnels de la DGFiP à être en grève interprofessionnelle le 14 janvier 2020 et à se réunir en assemblée générale pour les suites des 15 et 16 janvier 2020.

 

image evenement 2

 

Après 36 jours de grève dans certains secteurs, après de nombreux temps forts pour toutes et tous.

A la DGFIP, les agent·es ont répondu présent·es à chaque journée de mobilisation pour défendre le service public, la DGFiP et leur système de pension depuis le début de cette lutte, le 5 décembre 2019.

ALORS ON CONTINUE & ON NE LACHE RIEN !

Face à l'entêtement de ce gouvernement, notre détermination reste intacte.

A la DGFIP comme avec tous les salarié·es du privé et du public, toutes et tous en AG pour montrer notre détermination et continuer le combat.

pdf200110_Tract_retraite14_janvier_2020.pdf

 

 

Toutes et tous en grève à partir du 9 janvier 2020 !

 

pdftract9.pdf

 

Solidaires Finances Publiques appelle tous les agent·es à se mobiliser
massivement au sortir du 9 et à se réunir en assemblée Générale,
partout, afin de faire vivre le mouvement d'explosion sociale, seul à
même de faire plier le gouvernement ! Nous ne sommes pas
Blackrock !

 

Pour dire NON au projet de Géographie Revisitée :
NI ICI NI AILLEURS !

Pour dire STOP aux SUPPRESSIONS d'EMPLOIS à la DGFIP
( 100 emplois supprimés à la DDFiP de l'Ardèche entre 2011 et 2020)

Pour le RETRAIT du projet de retraite à points !!!

Nos Retraites...Sacrifiées !
Toutes et tous en grève
le 9 janvier 2020 !

 

Avec la mise en place de la réforme à point, les agentes et agents des Finances publiques tout comme l'ensemble des salarié·es du privé et du public seront perdant·es .
Nos simulations, basées sur des carrières complètes de fonctionnaires avec intégration à 100 % des primes, avec un départ à 62 ans donnent des résultats sans appel :


- Moins 452 € par mois pour un agent ou une agente
- Moins 538 € par mois pour un contrôleur/se principal·e
- Moins 121 € par mois pour un inspecteur/trice
- Moins 119 € par mois pour un inspecteur/trice principal·e

 

Bien sûr, si l'on tient compte de l'âge pivot sur lequel le gouvernement ne semble pas prêt à faire de concession (minoration de 10% du montant de la pension pour un départ à 62 ans ou de 5 % pour un départ à 63 ans), le manque à gagner sera encore plus important !

pdftract_simul_retraite_20200102_vdef.pdf

Toutes et tous en grève le 9 janvier 2020 !

Ce mardi 17 décembre, près de 15 000 manifestants au total en Ardèche-Drôme dont 6000 en Ardèche.

Nous étions environ 200 à Romans et 1250 à Privas. Dans l'après-midi, c'est  quelques 10 000 manifestants à Valence, 2 000 à Annonay, 2 000 à Aubenas, 3 000 à Montélimar et 230 au Cheylard et une centaine à Tournon-sur-Rhône qui dénoncaient à leur tour la réforme des retraites portée par le gouvernement.

Nous étions 29 % en grève hier et les sites de PRIVAS Mines, AUBENAS et TOURNON étaient fermés au public.

chiffres grève 07    NON NON NON

A l’appel de nos organisations syndicales CGT, FO, CFE-CGC, FSU, Solidaires, UNEF, MNL, FIDL, UNL, ce mardi 17 décembre a été un nouveau temps fort impressionnant tant par la mobilisation que par les grèves. Plus de 260 cortèges ont été organisés sur l’ensemble du territoire.

Quelques jours après la présentation du projet du gouvernement, cette mobilisation est un nouveau signe du rejet massif du projet de retraite à points, en dépit des tentatives grossières de décrédibiliser les actions multiples, dont les grèves reconductibles.

Les organisations CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, MNL, FIDL et UNL soutenues par une majorité grandissante de la population, demandent au gouvernement le retrait total du projet sans délai. Elles rappellent leur disponibilité pour discuter d’un autre projet pour le renforcement et l’amélioration du système actuel par répartition, solidaire et intergénérationnel.

Nos organisations appellent l’ensemble du monde du travail et la jeunesse à poursuivre et renforcer la grève, y compris reconductible là où les salarié-es le décident, pour maintenir et augmenter le rapport de force.

Sans annonce du retrait, il n’y aura pas de trêve. Nous appelons à organiser des actions de grève et de manifestation partout où c’est possible, notamment le 19 décembre par des mobilisations locales et ce, jusqu’à la fin de l’année.