Bonjour à tous

Ci-joint la réponse de la Directrice à notre demande...

Bonnes vacances à tous!

pdfréponse_de_la_direction.pdf

Madame la Directrice,

Par souci de sécurité des usagers, vous avez décidé de fermer au public l'accès au CDFIP de Biarritz pendant le G7, les vendredi 23 et lundi 26 août.

L'inquiétude des agents du CDFIP de Biarritz grandit à l'approche du G7 et au fil des informations qui s'accumulent:

- l'accès aux véhicules à Biarritz sur les axes principaux sera fermé bien en amont du CDFIP, ce qui rendra l'accès aux agents sur leur lieu de travail très difficile.
- les groupes anti-G7 prépareraient des actions contestataires aux alentours de la zone interdite aux personnes "non autorisées", dont le CDFIP de Biarritz est juste limitrophe;
au vu des incidents régulièrement constatés lors des derniers G7, il est légitime de craindre pour la sécurité des personnels qui seraient présents au CDFIP de Biarritz le 23 et 26 août 2019.
C'est en effet le bâtiment symbole de l’État le plus proche de la zone interdite, et des actions violentes ( intrusion, dégradation, incendie de véhicules, agression des agents..... ) ne peuvent pas être exclues.

Au nom du principe de sécurité qui doit prévaloir en pareilles circonstances, Solidaires Finances Publiques 64 vous demande de fermer l'accès du CDFIP de Biarritz non seulement au public, mais aussi aux agents, en leur accordant une autorisation d'absence exceptionnelle les 23 et 26 août 2019.
Dans le cas contraire, nous vous demandons quelles mesures de sécurité vous pouvez leur garantir pendant ces 2 journées exceptionnelles.

Nous vous précisons que comme stipulé dans le code de déontologie, l'administration à l'obligation d'assurer la sécurité des agents de l’État.

Si aucune de ces autorisation d'absences n'étaient octroyées et qu'aucune mesure sérieuse de sécurité n'était mise en place la section Solidaires FIP 64 appellerait les agent à exercer le droit de retrait prévu par les articles L4131-1 et suivants du Code du travail qui stipulent que "Le salarié doit avoir un motif raisonnable de penser que la situation présente un danger grave et imminent pour sa vie ou pour sa santé. L'exercice du droit de retrait est également possible si le salarié constate que les systèmes de protection dont il dispose à son travail sont défectueux.".

 

Dans l'attente d'une réponse rapide de votre part nous vous prions , Madame la Directrice, de recevoir nos respectueuses salutations.

Pour Solidaires Finances Publiques 64
les Co secrétaires
Catherine AUBERT & Michel DUSSAU

 pdfrassemblement_12_07_2019.pdf

Bonjour à toutes et tous,

Un petit compte rendu des dernières actions de Solidaires dans l'intersyndicale du département 64.
Beaucoup de départements subissent les mêmes attaques que nous, ils sont déjà entrés en résistance.

Nous aussi, nous avons déjà fait beaucoup d'actions mais n'hésitons pas à nous mobiliser encore et encore .. tant qu'il en est encore temps.
On ne lâche rien et ce n'est pas maintenant que nous allons faiblir.

Amitiés syndicales