Tu trouveras ci-joint une pétition proposée par Solidaires Finances Publiques, CGT Finances Publiques Paris, FO DRFIP 75 à tous les collègues de la DRFIP 75 contre la géographie revisitée ou la délocalisation de nos services...

A signer massivement dans chaque service , par chaque collègue. Tu peux la remettre à ta ou ton correspondant Solidaires Finances Publiques.

pdfpétit_géographie_revisitée_12-2018.pdf

 

Non à la géographie revisitée

Tu trouveras le tract de Solidaires Finances Publiques Paris, CGT Finances Publiques Paris et FO DGFIP-75 d'appel aux HMI sur tous les sites parisiens.

Bonne lecture

pdfEtat_durgence_DGFIP.pdf

 

Etat durgence

Pour 2019, ce seront donc 163 emplois qui seront supprimés à la DRFIP 75  dont :

A+ : -7  A : -6  B: -31  C / AST : - 119

Pour mémoire depuis 2013 , la DRFIP 75 a supprimé :

A+ : - 35; A : -189; B: -426 ; C/AST: - 349.

Et depuis la fusion en 2008, ce sont presque 1 500 emplois qui ont été supprimés.

Veuillez trouver ci-dessous les suppressions d'emplois 2019 services par services sur Paris.

Bonne lecture.

pdfEmplois_2019.pdf

Suppressions emplois 2019emplois 2019 2

Courrier envoyé par  Solidaires Finances - Solidaires Finances Publiques à notre ministre Gérald Darmanin

 

François-Xavier FERRUCCI

Délégué fédéral Solidaires Finances

à

Monsieur Gérald Darmanin

Ministre de l’Action et des comptes publics

 

Monsieur le ministre,

 

Depuis de trop nombreuses années, les agents des Finances publiques en contact avec le public souffrent des réactions de colère des contribuables à leur encontre. De l'insulte au crachat, de la violence verbale jusqu'à parfois la violence physique, voire pire, les personnels des Finances publiques sont devenus une cible bien facile. Durant ces dernières semaines, les bâtiments publics abritant les services de la DGFiP ont été visés, mettant en danger de mort certains collègues qui y résidaient (gardien, chef de poste). On dénombre 55 immeubles touchés par des dégradations plus ou moins importantes. Des agents ont également été molestés et insultés, traités de « collabo » alors qu'ils servent avec une conscience professionnelle exceptionnelle le service public. Le pire moment fût sans doute la tenue de l'Arbre de Noël des Finances dans le Calvados, où les agents présents et leurs enfants ont été hués au moment où ils se déplaçaient dans la salle prévue à cet effet pour recevoir leurs cadeaux.

Ces événements douloureux sont, du point de vue de Solidaires Finances, le fruit des politiques fiscales et économiques du gouvernement actuel et des précédents entraînant un mouvement inédit des « gilets jaunes » qui exprime l'injustice fiscale et sociale qui croît dans notre pays.

De plus, vos déclarations que nous qualifierons de maladroites pour demeurer respectueux et polis, ont contribué à ce mécontentement général.

Le fonctionnaire-basching et les informations erronées, sur le prélèvement à la source notamment, que vous avez distillées durant la période récente sont de nature à mettre en danger les personnels des Finances publiques. Nous vous l'avions signifié à l'oral lors d'une rencontre bilatérale, mais à l'évidence, vous ne nous avez pas écouté.

Elles sont constitutives d'une mise en danger d'agents publics qui sont sous votre responsabilité pénale ainsi que de celle du directeur général et indéniablement génératrices de risques psychosociaux pour les personnels concernés.

Aussi, Solidaires Finances et Solidaires Finances Publiques, 1ère fédération au Ministère et 1er syndicat à la DGFiP, refuse que les personnels soient les boucs émissaires de vos choix politiques et par ce courrier vous signifie une mise en alerte officielle sur la situation dégradée dans laquelle se trouvent les agents de la DGFiP au moment où le prélèvement à la source se met en place.