Actualités

Tu trouveras ci-dessous la déclaration des élu.es de Solidaires Finances Publiques lors du CTL du 08 avril 2021 . A son ordre du jour :

  • Bilan des campagnes déclarative IR  et des avis 2020
  • Organisation de la campagne déclarative IR 2021

Bonne lecture ( Clique sur l'image pour que le PDF s'ouvre).

Et n'oubliez pas décrocher et de vous connecter à la HMI animée par les secrétaires générales et généraux des oargnisations syndicales nationales ce jour à 14h30 : https://www.youtube.com/watch?v=RjszNbHRs4o

Liminaire CTL 8 avril 

Flash info : congés de report 2020.

Suite aux modifications des congés scolaires de printemps par le gouvernement, Solidaires Finances Publiques a très vite intérrogé  nos  directeurs tant au niveau national qu'au niveau local pour savoir si cela modifiait la date limite de dépôt des congés de report. En effet, au vu de ce qui c'était passé l'année dernière concernant les congés de report, nous craignions le pire ! Il semblerait que la Direction Générale ait tiré de façon positive les leçons de l'année dernière et c'est tant mieux !

Par mail, ce jour, la Direction Générale a donc clairement indiqué que la date limite de dépôt des congés de report 2020 n'était pas modifiée ! Vous avez donc jusqu'au 9 mai pour poser vos congés de report de 2020 (un maximum de 5) , après ils seront perdus !

Au vu de la situation sanitaire, les restrictions en termes de HMI ont été mises en place à la DGFIP (pas plus de 6 personnes) et ne nous permettent plus d'informer les agentes et les agents largement et correctement.

C'est dans ce sens, que l'intersyndicale nationale de la DGFIP a décidé de faire une HMI à distance afin d’échanger sur notre quotidien professionnel dans le contexte actuel et sur le devenir de la DGFiP. Mais cela ne semble pas plaire à la Direction Générale (craindrait-elle quelque chose ? ) qui a passé des consignes aux directions locales afin qu’elles nous refusent ce droit élémentaire.

Une telle entrave à notre droit d'informer est une grande nouveauté à la DGFIP surtout qu'ils ne s'appuient sur aucun texte légal. En effet, la seule raison permettant d'interdire une HMI aux agentes et agents est la nécessité de service.