Étaient présent-e-s pour représenter la Direction : M. Grosjean, Mme Bernard, Mme Demangeon et Mme Derre et Mme Tardieu.

Le Plan de continuité d'activité (PCA) peut difficilement être communiqué aux organisations syndicales, car il change tout le temps. Suite à une note de la Direction Générale, la mission des SPE et SPF devient maintenant prioritaire. La direction étudie la faisabilité en présentiel minimal et télétravail.

Hier les agents, soit présents, soit en télétravail étaient au nombre de 500. En supplément il y a 267 personnes équipée en webmail, mais celui-ci dysfonctionne de manière importante et les nouvelles habilitations ont été perdues. Il y a dorénavant une liste d'attente pour le webmail et la direction départementale des Yvelines a perdu sa délégation et ne peut plus habiliter personne.

La liste des agents en télétravail pour raison médicale a été donnée aux assistantes sociales afin qu'elles puissent les contacter. La direction n'a pas de retour à ce jour sur le nombre d'agents contactés et leur état ou besoins.

Pour les agents confinés à leur domicile, leurs chefs de services prennent éventuellement des nouvelles. La Direction reçoit les arrêts maladie qui remontent par la boîte fonctionnelle RH.

M.Grosjean n'est pas sûr à ce jour qu'il soit pris des nouvelles de tout le monde.

24 cas avérés de malades du Covid-19 ont été à ce jour recensé par la Direction.

Les PC portables récupérés auprès des brigades et des PCE, pour l'instant en cours sur la base du volontariat, pas d'insistance auprès des collègues pour prêter ce matériel, a permis d'obtenir 17 PC portables à redéployer pour du télétravail sur les tâches du PCA. Ils font l'objet d'un nettoyage informatique. Aucun a ce jour ne peut être encore utilisé.

Solidaires a demandé pourquoi, au sein du SIE, les PC portables étaient transférés d'une personne à une autre et pourquoi les tâches prioritaires n'étaient pas d'abord confiées aux personnes équipées.

M. Grosjean a répondu que les chefs de service utilisaient les compétences particulières de leurs agents, car certains ont expertises et technicités sur certaines missions et les chefs de service utilisent les compétences au mieux.

A ce jour, les besoins en PC portables n'ont pas été précisément répertoriés. La Direction générale a fait une commande, mais on ne sait pas quand celle-ci arrivera. Ensuite, il faut les paramétrer et à ce jour en fonction de l'effectif disponible, seulement 3 sont paramétrés sur une journée. Enfin le nombre et la nature des missions prioritaires évoluent chaque jour.

Lorsque les micros sont prêtés avec les codes d'accès, la division stratégie va retirer les accès à Eden-RH et SIRHIUS.

La question de la confidentialité reste posée car tous les PC portables ne sont pas équipés de Windows 10.

A ce jour l'utilisation des tinys à la maison n'est pas envisagée, la question des risques du transport de ceux-ci et le fait qu'ils doivent toujours restés allumés posent problème.

Les dernières nouvelles en matière de RH reçue par la direction le 24/03 indique une suspension du jour de carence à partir du 24/03. Les congés 2019 en report qui n'ont pu être pris avant le 30 avril ne seront pas perdus et la date butoir sera fixée ultérieurement à l'issue de la période de confinement.

Pour le moment, les agents ne doivent pas poser de congés, ils ne peuvent en effet pas bénéficier de ces jours de manière propice à leur repos.

Les autorisations d'absence n'auront pas d'incidence sur les RTT.

Le calendrier des entretiens professionnels est desserré. L'entretien avec le chef de service évaluateur pourra se faire par téléphone si les 2 parties sont d’accord.

Solidaires a demandé à ce que les organisations syndicales soient informées de la même façon que les chefs de service de la réorientation des tâches prioritaires. M. Grosjean a répondu qu'un point était fait entre la direction générale et les bureaux nationaux des organisations syndicales sur ce sujet. Pour les SDE et SPF, l'information date d'hier, le plan de continuité de ces services n'est actuellement qu'au stade de projet et pour l'instant le socle minimum de ces deux services n'est pas encore déterminé.

Actuellement, à Paris, seulement 7 personnes travaillent pour les SPF. La délégation inter régionale doit envoyer un message avec des précisions. Il faudrait peut-être 5 à 6 personnes pour traiter une réquisition. Du renfort entre SPF de différentes directions pourrait être envisagé. La DDFIP des Yvelines souhaite une présence minimum des agents pouvant opérer par roulement. Son souhait est de protéger au maximum les agents. Solidaires a demandé combien de notaires travaillaient actuellement ? Beaucoup sont fermés dans les Yvelines mais ceux d’autres départements, mais peuvent faire des réquisitions sur des biens situés dans les Yvelines

Un point a été fait sur la situation du nettoyage. Les services ayant eu des agents avec des cas avérés de COVID-19, avec des tests, subissent des désinfections. Cela a été fait à V12, où le bâtiment impôt rouvrira jeudi matin, à St Germain cela sera fait demain matin et le site sera fermé dès ce soir et rouvrira lundi. Le SPL des Mureaux a été désinfecté lundi. En cas de désinfection, les services doivent rester fermés sans présence pendant 48 heures. Le système de VMC doit être analysé avant désinfection. C'est en fonction de son réseau que les services adjacents sont fermés ou pas. La Direction préconise l'ouverture des fenêtres dès retour dans ces services.

Le choix de la désinfection est compliqué. On est tributaire de la disposition de la société qui intervient. Aussi cela a-t-il encore un sens de la réaliser plusieurs jours après déclaration d'un cas avéré ? Pour le moment, les désinfections sont faites dans les services où il y a des cas avérés, surtout dans le but de rassurer les collègues. Pour les services ou les cas sont seulement suspectés (donc sans test), il y a mise en quatorzaine de l’ensemble des agents du service.

La Direction transmet au Dr Neau les coordonnés des personnes déclarées malades qui juge des mesures à prendre.

Solidaires a demandé si lorsque les services se remettront progressivement au travail, il y aura assez de gel et de lingettes et si d'autres commandes étaient faites.

Il semblerait que le gel ait parfois été dérobé. Solidaires rappelle que les agents ont besoin du gel au bureau et qu'il s'agit d'un bien commun à partager. Il n'est actuellement plus possible d'effectuer de telle commande et on est les derniers à avoir pu recevoir une telle livraison. Un message a été envoyé aux gestionnaires de sites. Leurs cartes d'achat ont été abondées de 1000 € et peuvent être utilisées pour achat de gel et lingettes.

Il y a normalement du savon sur les sites à condition de bien vouloir laisser entrer les personnels de ménage. Il semblerait que l'accueil de ceux-ci soit encore refusé sur certains petits sites où la direction essaie pourtant que le ménage soit fait a minima au moins une fois par semaine. Les personnels de ménage étant également touchés par les règles de confinements. Le personnel de ménage a également reçu toute la formation nécessaire sur les règles à tenir.

Un point sur la dépense des hôpitaux a été abordée et la Direction tente de s'assurer que des commandes de 400 000 € passées en Chine puissent réellement arriver, ce qui parfois semble aléatoire, il y a risque de fraude, comme cela s’est déjà produit ailleurs, une grande vigilance est de mise.

Le point du 515 (compte de trésorerie) ne pouvant porter le budget en négatif peut bloquer dans Hélios car les dépenses des hôpitaux doivent être assurées de manière prioritaire alors que par la force des choses les rentrées sont moindres. La Direction voit ce point. Normalement l'ARS doit pallier au problème de trésorerie des hôpitaux via la CPAM, mais les délais sont longs par rapport à nos besoins.

Les trésoreries seraient-elles prioritaires pour la distribution des PC portables ? Les équipes de l'ESI font le maximum, mais sont aussi confrontées aux règles de confinement et mise en sécurité des agents. Il faut faire le maximum mais en conciliant santé et missions.

En ce qui concerne le service paye, la direction n'a pas connaissance de difficultés pour le moment.

Actuellement dans les Yvelines seulement 9% de l'effectif est présent sur site (contre 13% à Paris et 20 % en Seine et Marne). La Direction a presque été mise en cause, mais heureusement soutenue par le directeur inter régional M. Bléhaut. La Direction souhaite être dans le respect de la mesure tout en effectuant le maximum de missions prioritaires à distance.

Pour les infos de fonctionnement syndical, Solidaires a du reporter son congrès qui se tiendra à Biarritz du 14 au 17 décembre 2020.

Restons Solidaires !

Vous pouvez nous contacter sur l'adresse mail suivante :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.