C'est un fait, la DGFIP se fout totalement du dialogue social. Enième démonstration avec le CSAL du 24 novembre dont l'objet principal était la présentation du Règlement Intérieur (RI) de cette instance pour lequel nous avions le droit (l'Administration est trop bonne...) de proposer des modifications.

Ce que nous ne savions pas (encore), c'était que la DGFIP s'en foutrait royalement !

Alors vous trouverez ci-dessous, le compte rendu et notre déclaration liminaire de ce CSAL, accompagné de l'avis intersyndical reprenant nos demandes.

pdfCompte-rendu_du_CSAL_du_24_novembre_2023.pdf

pdfliminaire_CSAL_24-11-2023.pdf

pdfAvis_-_intersyndicale_-_RI_-_CSAL_Vaucluse_du_24-11-2023.pdf

De plus, vous trouverez ci-dessous un lien vers le site national sur le pourquoi de ces propositions de modifications.

RI modifié et proposition modifications du RI

Bonne lecture

EN CAS D’URGENCE, FAITES LE 117…

 

Ce chiffre n’est pas un numéro de téléphone à appeler, non. C’est celui du nombre de femmes tuées en France depuis le début de l’année par leur conjoint ou leur ex-conjoint (118 en 2022)…

Oui, en France, 117 femmes sont déjà mortes, parce qu’elles étaient des femmes….

Plus de 200 000 victimes de violences conjugales sont signalées en France depuis 2020, dont 87 % sont des femmes…

Le nombre de viols progresse, le nombre d’agressions sexuelles augmente…

Etre une femme en France est une activité qui nuit dangereusement à leur santé. En même temps, notre pays s’enorgueillit d’être celui des Droits de l’homme, pas de la femme…

C’est peut-être pour cela que la notion de « féminicide » pose problème chez nous. Pour info, la Belgique a voté une Loi sur ce sujet ; mais la Belgique n’est pas le pays des droits de l’homme…

Combien de temps nous faudra-t-il pour inscrire cette notion de féminicide dans notre Code pénal ?

Juridiquement, dans notre beau pays, reconnaître juridiquement cette notion serait trop réductrice, et « sexiste ». Oui, oui, vous avez bien lu : reconnaître le féminicide serait partager les hommes d’un côté, forcément agresseurs, et les femmes de l’autre, forcément victimes…

Question : combien d’hommes se font tuer au prétexte qu’ils sont des hommes ?

Le 13 novembre dernier, s'est tenue la Formation spécialisée du CSAL de Vaucluse durant laquelle nous avons pu en intersyndicale faire un certain nombre de propositions de modifications sur le Règlement intérieur de cette instance qui nous était enfin présenté après presqu'un an d'existence: quelle anticipation de la part de l'administration!!!

Vous retrouverez d'ailleurs, pour une fois et enfin, application du décret oblige, en lien ici sur le site Ulysse 84 ces propositions de modifications faites en intersyndicale et la délibération intersyndicale qui les accompagne.

Pour les autres points à l'ordre du jour (suivi des travaux immobiliers, enfin si on arrive à les suivre...., budget, formations santé, sécurité au travail, questions diverses), nous vous invitons à lire notre compte-rendu ci-dessous ainsi que la déclaration liminaire.

Bonne lecture!!!

pdfSolidaires_Finances_Publiques_Compte-rendu_FS-CSAL_-_13_novembre_2023.pdf

pdfSolidaires_Finances_Publiques_-_liminaire_FS-CSAL_du_13-11-2023.pdf

A titre subsidiaire: pour exemple d'action-formation mise en oeuvre sur le budget de la Formation spécialisée, n'hésitez pas à prendre connaissance de la présentation de la formation Forum Théâtre "Tout, tout de suite" qui porte sur la prévention des risques psycho-sociaux en milieu professionnel et à vous y inscrire!!! La formation a lieu le 6 décembre après-midi à Avignon.

forum theatre

Plus effrayant qu'un masque d'Halloween et aussi réjouissant que le jour de la Fête des morts, voici le compte rendu du dernier CSAL, accompagnée de son inévitable déclaration liminaire !

Bonne lecture et bonnes vacances de la Toussaint par avance!!

pdfliminaire_CSAL_10_octobre_2023.pdf

pdfCompte-rendu_du_CSAL_du_10_octobre_2023.pdf