La validation des compte-rendus d'entretien professionnel (CREP) devrait intervenir dans les tous prochains jours.

Une fois le CREP validé par l’autorité hiérarchique (AH) et notifié par le chef de service évaluateur, vous disposez d’un délai de 8 jours pour en accuser réception.

S’ouvre alors un délai de 15 jours francs à compter de la signature pour contester le CREP devant l’autorité hiérarchique dont les coordonnées figurent dans EDEN-RH.

N’oubliez pas d’adresser une copie du recours hiérarchique à un.e militant.e de Solidaires Finances Publiques.
Pour toutes questions concernant l’entretien professionnel et le recours, vous pouvez nous contacter sur la balf : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

notre tract :pdfTract_Recours_2019_DISIPN.pdf

 evaluation

La section Solidaires Finances Publiques de la DISI Paris-Normandie a transmis la motion de soutien aux collègues de Haute-Garonne qui ne font que défendre la DGFIP et le service rendu au public.
à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..fr

 
Le verdict : 
 

Le Tribunal administratif de Toulouse a donc débouté l'administration de sa requête visant à la fois le déblocage des piquets de grève...qui n'existaient plus au moment où le juge devait se prononcer, et ceux qui seraient susceptibles d'être mis en place dans le futur. Le juge administratif a également débouté l'administration dans sa demande d'astreinte de 1 000 euros par agent et par jour.

colère

Les déclarations des ministres et plus globalement de l'ensemble des représentants du gouvernement actuel ne sont guère optimistes ni sur la défense des agents des ministères financiers, ni sur la pérennité des missions de la DGFIP, ni même sur l'avenir de la Fonction Publique. Les maîtres-mots de ce gouvernement sont externalisation, privatisation, restructuration, dématérialisation à outrance...
L’annonce d’un plan de restructuration de grande ampleur de la DGFIP, « la géographie revisitée », est loin d’être rassurante. D’autant que les directeurs ont pour consigne de ne rien laisser filtrer auprès des agents, ce qu'ils font avec toute la « loyauté » qu'on leur connaît. Cette destruction de la DGFIP s'inscrit parfaitement dans le projet CAP 2022.
Depuis le début d'année, des actions et mouvements de grève ont eu lieu dans plusieurs départements. Les agents des directions locales sont particulièrement inquiets pour leur avenir.
Même si aujourd'hui on ne connaît pas l'impact de cette « géographie revisitée » sur les services informatiques, il n'y a aucune raison de ne pas s'en inquiéter. Notre avenir commun dépend de l'avenir de la DGFIP. Aucun service, aucun agent ne sera épargné. Et pourtant, les agents veulent travailler correctement, dans de bonnes conditions, en conservant le sens du service public.
Nos organisations syndicales nationales ont demandé à plusieurs reprises ...

pdfBoycott_CTL_CHS_Mars2019.pdf

Agents des DiSI mais Agents des Finances Publiques avant tout !!!pdfIntersyndicale_DISI_12032019.pdf