Pour une fois, vous êtes présent en Lozère, et vous « payez un coup ».
Je n'y serai pas parce ce que je pars en vacances.
D 'ailleurs, si j'avais été présent, je ne serai pas venu, tout comme lors de vos cérémonies des voeux , auxquelles les représentants de mon organisation n'assistent plus.
Pourquoi ?
Parce que 5, 6, 7, 10, 9, 9 …
Vous avez reconnu le nombre de suppressions d'emploi infligées à la DDFiP48 sous votre direction
au titre de 2014, 2015 ,2016, 2017 ,2018, 2019.
Alors, j'ai beau aimer être très courtois, comme bon nombre de vos invités (très soigneusement choisis, je dois dire), je ne serai pas capable de pousser l'hypocrisie aussi loin.
Je ne parle même pas du projet en cours où là aussi, vous avez poussé la destruction à un niveau difficilement supportable.
Je vais m'en tenir à ces quelques lignes, parce que je ne suis pas très doué pour les discours...

Alors, au nom de mon organisation, je vous souhaite une … retraite.

Le ministre de l’action et des Comptes publics a engagé un projet de vaste refonte de l’organisation territoriale (et fonctionnelle) des services de la Direction générale des finances publiques (DGFIP) appelé à l’origine « géographie revisitée ». La communication gouvernementale, relayée par le Directeur Départemental des Finances Publiques du 48 dans la presse locale, met l’accent sur l'augmentation des « points de contacts » DGFiP (matérialisés en bleu sur la carte) qui passeraient de 7 à 21.

Cela fait maintenant 3 semaines que la DDFiP de la Lozère a publié son « hypothèse d’organisation des services de la DGFiP ».
Les choses devraient maintenant être claires pour tous les agents de notre département sur l'évolution de notre direction :
transfert de tous les SIP et de tous les SIE à Mende ;
fermeture des trésoreries du Collet de Dèze et de La Canourgue ;
fusion-absorption de la trésorerie de Saint-Chély d'Apcher par celle de Marvejols (cela signifie que cette commune est purement et simplement rayée de la carte de la DGFiP) ;
fusion-absorption de la paierie départementale par la trésorerie principale de Mende ;
scission de la TP/Paierie pour mettre en place une trésorerie « hôpitaux ».

Les choses devraient être claires aussi sur l'absence manifeste de marges de manœuvre au plan local par rapport à la « carte d'entrée en négociation ». Il sera impossible de sauver une antenne, sauf si en contrepartie, on propose d'en sacrifier une autre (cf le confidentiel « guide pour la phase de concertation Projet géographie revisitée » depuis, largement diffusé).

Les 3 CAPL d'affectations (N° 1 - Inspecteurs, N°2 - Contrôleurs et N°3 - Agents) se sont tenues le 27 juin 2019.

Les élus ont donné lecture de la même déclaration liminaire qui a donné lieu à des réponses du Président/DDFiP, en particulier sur le projet de géographie revisitée, sans pour autant révéler d'information inédite.

Les diiférents dossiers ont été évoqués. Pour certains la situation a favorablement évolué. Pour d'autres, même en invoquant le simple respect des règles élémentaires d'affectation, le projet de la direction a été maintenu.

pdfLiminaire_intersyndicale_CAPL1_2_3_27062019.pdf