Suite au droit d’alerte de SOLIDAIRES FINANCES PUBIQUES et CGT FINANCES PUBLIQUES du 02 octobre 2020 impactant le service d’accueil du CFP côte vermeille, une enquête a été diligentée par le signataire du droit d’alerte.

Cette dernière a été réalisée du 12 au 14 octobre 2020 avec une représentante de la direction pour évaluer, analyser et faire le point sur les conditions de vie au travail des agents impactés.
Malheureusement, alerter (et cela fait déjà un moment), montrer et expliquer à la direction que les conditions d’accueil sont catastrophiques pour les usagers, mais encore plus pour les agents
concernés, ne semble servir à rien. Pour ces derniers, c’est pire : C’EST L’ENFER !! 
 
La direction a-t-elle réagi ??
Mais que nenni !!!!
 
Nous sommes le 19 octobre à 8h30 et ce matin c’est BIS REPETITA MAIS EN PIRE !!!
En clair pour l’accueil ce jour, en réception généraliste, il n’y a que 2 AGENTS !!!! sur 8
prévus !!!!!
Avec comme quotidiennement un nombre considérable d’usagers de plus en plus vindicatifs.
Et sur ces 2 agents présents, 1 EDR et 1 ALD et C’EST TOUT !!!
Pour palier au problème, la direction locale a mandaté un directeur adjoint afin de calmer les esprits. 
Et là, nous nous apercevons encore une fois que l’incompétence directionnelle amène et provoque une situation inadmissible.
Après moultes discussions avec les 2 agents présents pour l’accueil et les représentants des personnels, le verdict tombe :
Devant l’impossibilité du représentant de la direction locale à gérer cette situation très tendue, et ne trouvant aucun agent susceptible de palier à cette inorganisation, ce dernier campe sur sa position en disant : «nous sommes un service public !!!» et donne quand même l’ordre d’ouvrir le centre au public.
Seul renfort apporté, une cheffe de service et un de ses agents, incité à venir l’épauler à l’accueil.
Quel gâchis, malgré le professionnalisme des vigiles pour calmer les esprits, la foule amassée devant le centre rentre dans le hall d’accueil, excitée comme jamais.
Là encore, nous déplorons et attestons du manque de considération de la direction locale. Elle nous montre clairement son mépris le plus total envers ses agents.
Là encore, nous pointons du doigt les choix directionnels (détachements d’agents sans
compensation) et pseudo-réorganisation de ce service (APSRV forcé).
Les représentants de Solidaires Finances Publiques resteront vigilants sur les conditions de vie au travail de l’ensemble des agents.

Depuis 2018, nous avons eu de cesse d'alerter la direction locale sur la problématique de l'accueil physique sur le plus gros site de réception du département. A part un pansement sur une jambe de bois, rien n'a été fait.

Depuis de nombreuses semaines maintenant, les conditions d'accueil à la Côte Vermeille sont encore plus explosives. Le manque d'effectifs, les consignes sanitaires liées à la crise COVID, l'absence d'organisation de la part de la direction locale, les retards de publication des actes aux SPF impactant l'ensemble des services, la mise en place de l'accueil sur rendez-vous... Autant de raisons pour faire disjoncter l'accueil physique et rendre les relations avec le public dangeureuses.

Un droit d'alerte a été déposé le 2 octobre. La presse s'est déplacée pour mettre en exergue les dysfonctionnements et l'impact que ceux-ci ont sur les agents et le public (France 3 et France Bleu Roussillon).

L'enquête qui doit être menée dans le cadre du droit d'alerte déposé, doit se dérouler lundi 12 octobre à 9H. Des annonces de renforcement du service doivent être faites à cette occasion. Nous ferons le maximum pour que l'administration locale respecte ses obligations de moyens et de résultats, citées à l'article L4121-1 du Code du Travail :

"L'employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs.

Ces mesures comprennent :

1° Des actions de prévention des risques professionnels ;

2° Des actions d'information et de formation ;

3° La mise en place d'une organisation et de moyens adaptés.

L'employeur veille à l'adaptation de ces mesures pour tenir compte du changement des circonstances et tendre à l'amélioration des situations existantes."

Congés de report 2020 :

Un message a été envoyé à tous les agents concernant l'utilisation des jours de congés 2019 reportés sur 2020. Pour celles et ceux qui n'avaient pas pu consommer l'intégralité de ce report avant la date limite du 3 mai (dernier jour des vacances scolaires de printemps servant de date limite), le solde de ces congés de report 2020 sera automatiquement versé sur le CET dans les prochains jours. Si il n'y a pas de CET ouvert, celui-ci sera ouvert automatiquement.

Nous vous invitons à être vigilents sur cette opération et nous faire remonter toute anomalie.

Circulaire télétravail :

Vous trouverez ci-joint la circulaire relative au renforcement du télétravail dans la Fonction Publique d'Etat, datée du 7 octobre dernier.

Cette circulaire demande à l'ensemble des administrations d'inciter au télétravail deux à trois jours par semaine pour tous les personnels qui le peuvent. Elle indique également que l'aménagement des horaires peut être envisagé le cas échéant.

pdfCirculaire télétravail.pdf

Un Comité Technique Local s'est tenu ce mardi 06 octobre.

Voici l'ordre du jour qui a été abordé :

1 - Approbation de 3 PV
2 - Généralisation du paiement de proximité
3 - Gestion des apprentis, Volontaires de Service Civique et auxiliaires durant la crise sanitaire
4 - Transfert de la mission "centralisation du courrier et des commandes d'imprimés" du service logistique de la direction vers les services communs de la Côte Vermeille
5 - Indicateurs de transmarence : qualité et efficacité des services publics en SIE

6 - Questions diverses

Le compte rendu sera disponible prochainement.

Vous trouverez ci après notre liminaire lue en amont de ce CTL.

odtLiminaire CTL 06-10-20.odtpdfLiminaire CTL 06-10-20.pdf