Pas un cadeau

Salut à toutes et à tous.

Lors de son discours de politique générale, le 30 janvier dernier, le Premier Ministre a indiqué vouloir expérimenter la semaine en 4 jours dans la fonction publique afin, selon lui, de la rendre plus attractive.

Et hop, sans avoir consulté les organisations syndicales, l’expérimentation est lancée dans toute la fonction publique d’État pour une mise en place dès le 1er septembre !

Sans surprise la Directrice générale à peine arrivée s’est inscrite pleinement dans l’expérimentation de la semaine en 4 jours souhaitée par le gouvernement.

Pourquoi cette rare précipitation à vouloir mettre en œuvre une mesure présentée comme destinée à améliorer nos conditions de travail par un gouvernement qui n’a eu de cesse de les dégrader ?

C’est qu’en réalité cette semaine en 4 jours n’est pas ce qu’elle prétend être. Elle n’a pas vocation à être un vecteur de progrès social mais au contraire un instrument régressif de la politique de rigueur budgétaire. La seule logique qui préside à la rapidité de son déploiement, reste celle des « économies » que le gouvernement espère retirer de sa mise en œuvre notamment via une réduction des dépenses bâtimentaires (la politique immobilière de l’État étant devenue un des nouveaux leviers de la politique de réduction des dépenses publiques).

 

La semaine en 4 jours, qu’est-ce que c’est ?

9

Salut à toutes et à tous.

Juste un petit message pour vous présenter l’ODJ de la prochaine FS-SSCT du 2 mai. Mais avant de vous le présenter, voici le contexte :

Malgré nos demandes répétées depuis plus d’un an d’établir un calendrier annuel des réunions, nous n’avons pas été invités à siéger pour discuter de Sécurité, de Santé et de Conditions de Travail depuis le 05 décembre 2023 …

Alors, forcément, suite à la 1ʳᵉ proposition d’ODJ de la direction à la mi-mars :

  • Exécution du budget de la FS-SSCT,

  • Plan de transition environnementale de la DIRCOFI Sud-Ouest,

  • Rapport des représentants du personnel réalisé suite à la visite de service de la FS-SSCT organisée le 30 novembre 2023 à la division 5,

  • Rapport des représentants du personnel réalisé suite à la visite de service de la FS-SSCT organisée le 13 février 2024 à la brigade Limoges,

vos représentants ont proposé le 18 mars d’y ajouter les points suivants :

  • Approbation des PV des FS-SSCT de 28 avril, 29 juin et 16 octobre 2023,

  • Du recours à l’expert selon l’article 66 du décret de 2020 au sujet de l’exposition aux RPS et des mesures de préventions insuffisantes prises par la direction pour préserver la santé des agents au travail

  • Des aménagements de poste en télétravail à 100 % pour éviter les trop fortes expositions aux RPS,

  • De l’obligation de mettre à disposition des travailleurs de l’eau à température réglable sur les lieux de travail,

  • Des risques spécifiques liés à l’utilisation de véhicules de Service électriques : risques liés aux batteries,

  • Des risques spécifiques liés à l’utilisation de véhicules de Service électriques : risques liés à la conduite à basse vitesse avec un véhicule électrique silencieux,

  • Des risques spécifiques liés à l’utilisation de véhicules de Service électriques : risques liés à la recharge à domicile d’un véhicule électrique,

  • Règles d’utilisation des véhicules électriques ou thermiques dans les zones « montagne »,

  • De la transformation des espaces de travail traditionnels en « flex-offices » ou en espaces de « coworking » ,

  • Des conséquences sur les RPS de l’augmentation des objectifs de dossiers à rendre dans les brigades de vérification,

  • Des fiches de signalement et de l’application SignalFIP,

  • De la note d’orientation ministérielle 2024 en matière de SSCT,

  • De la vaccination contre la grippe, site du champ de mars,

  • Des conséquences sur la situation de la 1ère division avec le départ au 1er avril 2024 de l'assistant de prévention / BIL,

  • De l'inadaptation des locaux et matériels informatiques du médecin de prévention, de l’infirmière et de la secrétaire à la cité administrative de Bordeaux,

  • De l'absence d'information aux représentants du personnel sur la survenue des accidents de service déclarés par les agents,

  • De l'absence de communication par la direction sur l'action sociale,

  • De l'absence des registres de santé et sécurité au travail.

Forcément, en presque 6 mois, il s’en passe des choses en matière de SSCT à la DIRCOFI Sud-Ouest et à la DGFIP.

Nous ne reviendrons pas sur le « sketch » relaté à notre précédent article, mais, notons quand même que le DRH indiquait à propos de cette proposition d’ajouts de points à l’ODJ : « Vous vous rendez compte ? Quand on reçoit un courriel comme ça, avec autant de sujets à traiter, on n’a qu’une seule envie, c’est de le mettre à la corbeille ! » … jugera qui pourra …

Dialogue social 1

Bonjour à toutes et à tous,

Lundi et mardi 08 et 09 avril, vos représentants du personnel à la formation spécialisée (FS-SSCT) étaient en formation ministérielle « Agir en faveur de la santé, de la sécurité et des conditions de travail au sein du CSA et de la FS », sur le site du champ de Mars à Bordeaux.

Jusqu’ici rien à redire, la formation, animée par l’inspecteur Santé et Sécurité au Travail (ISST) et l’agent de prévention de la DISI était très intéressante et s’est très bien passée.

Pendant la pause déjeuner du deuxième jour de formation, la direction a souhaité rencontrer le secrétaire de la FS (qui est l’un des représentants du personnel élu), pour une réunion d’un quart d’heure afin d’établir conjointement l’ordre du jour de la prochaine réunion qui se tiendra le 2 mai prochain.

Cette réunion d’un quart d’heure s’est en fait transformée en une longue litanie d’une heure (lui faisant manquer une partie de son repas et de la formation ministérielle) afin d’expliquer, entre autres, au secrétaire de la FS que nos avis émis lors de la FS du 5 décembre 2023 n’ont pas été publiés sur Ulysse DIRCOFI SO non pas par manque de temps et de personnel, comme nous le pensions, mais … (asseyez-vous bien stablement sur votre chaise) parce qu’« il y a des sujets dont il n’est pas utile que tous les agents soient mis au courant ».

Et oui, vous avez bien lu, il y aurait des sujets à la DIRCOFI SO (dont la direction serait si peu fière?) qu’il ne vaudrait mieux pas ébruiter.

Peut-être que, par la rédaction de nos avis, nous empêchons la direction de mettre certains sujets sous le tapis ?

De plus certaines personnes qui seraient « mises ne cause » dans nos avis, en matière de management par exemple, pourraient « porter plainte pour diffamation contre des avis FS ».

Et oui, car lorsque nous dénonçons des comportements inadmissibles et des discriminations potentielles, nous nous faisons accuser de mentir.

Salut à toutes et tous,

Revenons sur le COM 2023-2027 de la DGFIP, qui pose l'indicateur suivant à sa page 49 :

Objectif COM 2027

Pour vous donner une idée de ce qui nous attend effectivement si nous nous laissons faire, voyez ce petit tract de notre syndicat Solidaires Finances Publiques ...

Et ne vous inquiétez pas, nous reviendrons bientôt en détails sur les nouveaux risques professionnels qui seraient ajoutés à ceux, déjà trop nombreux, figurant dans les DUERP.

La meilleure prévention est bien de ne pas mettre en place ces "espaces de travail innovants" !

Flex office SFP