FB IMG 1652091252390

A l'occasion de la campagne IR 2022, Solidaires Finances Publiques s'est exprimé dans la presse écrite et télévisée sur le manque criant de moyens pour recevoir dignement et normalement les usagers ! Car force est ce constater que nous ne sommes pas tous égaux face à la déclaration !

Retrouvez notre intervention sur france 3 Aquitaine sur ce lienhttps://youtu.be/CfGdfDmAWbc

et l'article “Le but est de décourager les gens à venir” : quand la déclaration d'impôts devient un casse-tête https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/gironde/bordeaux/le-but-est-de-decourager-les-gens-a-venir-quand-la-declaration-d-impots-devient-un-casse-tete-2536304.html

Plages horaires d’ouverture des centres des finances publiques réduites, accueil physique principalement sur rendez-vous, dématérialisation des démarches...la DGFIP ne cache pas sa volonté d’éloigner les usagers des guichets physiques au profit des courriels ou de centres d’appel avec des numéros nationaux en « 0800 » qui ne permettent pas une aide individualisée et fine des contribuables.

La fiscalité est une matière complexe et toujours en évolution. A ce titre, les contribuables ont besoin de réponses précises et techniques que seuls nos agents peuvent leur délivrer et ce de manière professionnelle et neutre. Un contribuable aisé pourra faire appel à un avocat fiscaliste pour l’aider dans sa déclaration mais un service public permet à tous de disposer du même niveau d’information et d’éviter les erreurs de déclaration qui peuvent entraîner des conséquences.

Nous ne sommes plus assez nombreux pour recevoir tous les contribuables ! Près de 400 emplois supprimés dans notre département en 10 ans ! Il faudrait créer des emplois et ne pas avoir recours à 71 étudiants pour répondre au téléphone aux contribuables alors qu’ils n’ont bénéficié que de quelques heures de formation : ce n’est pas très respectueux pour les usagers !

La demande exprimée par nos concitoyens est légitimement un accueil de qualité et de proximité !

Aujourd’hui, il ne reste que 2 créneaux de rendez-vous pour toute la ville de Bordeaux (plus les communes associées, comme Pessac et Talence ...) pour tout le mois de mai 2022, le mois le plus dense de la campagne d’impôt sur le revenu ! Seulement 4 matinées d’accueil sans rendez-vous sur toute la semaine !

N’oublions pas les 20 % de français qui n’ont soit pas accès à internet ou éprouvent des difficultés avec ce medium.

Il ne faut laisser personne au bord du chemin, ainsi va le consentement à l’impôt qui s’effrite dangereusement depuis des années !