Bonjour,

Vous trouverez ci-dessous le message adressé le mardi 23 juin à l'ensemble des chefs de service/responsables de division concernant le dispositif mis en place dans le département en prévision des épisodes de forte chaleur.

Votre chef de service vous l'aura peut-être déjà fait parvenir, mais comme on dit mieux vaut deux fois que pas du tout (ce qui est peut-être le cas pour certains d'entre vous...)

La section reste à votre disposition en cas de problème dans l'application de ces consignes.

Amitiés solidaires

 

Mesdames, Messieurs,

En prévision des vagues de chaleur dont le département de l'Isère est désormais coutumier en période estivale, il est rappelé aux responsables d'unité qu'ils sont autorisés à aménager les horaires de travail de leurs agents en fonction des caractéristiques particulières des locaux dans lesquels ils sont affectés (présence ou non de climatisation, qualité de l'isolation thermique...). Ces aménagements peuvent notamment conduire à modifier temporairement le positionnement et la durée des plages fixes et variables, en faisant débuter la journée de travail plus tôt le matin afin que les agents puissent notamment quitter leur poste plus tôt l'après-midi s'ils le souhaitent.

Concrètement, aucune modification de paramétrage des plages de temps dans SIRHIUS ne doit être effectuée compte tenu du caractère temporaire et limité d'une telle mesure. Cette dernière doit se traduire au besoin par la réintégration de temps effectivement travaillé qui ne serait pas décompté correctement par le système compte tenu des aménagements retenus.

Il est précisé que ces aménagements ne doivent pas conduire à remettre en cause les obligations horaires réglementaires auxquelles sont astreints les agents de la DGFiP. En outre, leur mise en œuvre doit être compatible avec les nécessités de service, notamment en ce qui concerne l'accueil du public.

Les responsables d'unité localisés sur un même site veilleront dans toute la mesure du possible à mettre en œuvre ces consignes de manière unifiée sous la coordination du gestionnaire de site.
Dans les sites accueillant du public, cette coordination devra en particulier harmoniser les horaires d'accueil du public.
Une provision de bouteilles d'eau pourra être prévue à l'attention des usagers qui en ressentiraient le besoin en période de canicule. Il est rappelé à ce titre que les gestionnaires de sites ont la possibilité d'acheter des bouteilles d'eau par carte achat en période de forte chaleur, sans que le montant correspondant ne s'impute sur l'enveloppe de dépense annuelle attribuée au site.

Vous voudrez bien informer la division des ressources humaines et de la formation professionnelle des modalités d'aménagement horaire que vous pourriez être conduits à mettre en œuvre au sein de votre unité en circonstance de fortes chaleurs, par l'envoi d'un message quotidien sur les BALP des RH.

Par ailleurs, en période de fortes chaleurs, des mesures élémentaires de prévention doivent être mises en œuvre en premier lieu, notamment sur les sites du département ne disposant pas de système de climatisation.

Il s'agit notamment :
- de rappeler aux agents la nécessité de boire régulièrement et en quantité suffisante de l'eau ;
- d'informer les agents sur les risques liés à la chaleur et sur les mesures de premiers secours adaptées ;
- de penser à éliminer toute source additionnelle de chaleur (éteindre notamment le matériel électrique lorsqu'il n'est pas utilisé) ;
- de surveiller la température ambiante.
(Cf. "fascicule canicule", "fiche repère 1" et "fiche repère 2" jointes).

En prévision des fortes chaleurs pouvant subvenir au cours de l'été, et des mesures sanitaires liées au Covid-19 limitant l'utilisation de certains équipements (Cf. fiche "Chaleur-Covid" jointe), chaque agent de la DDFiP travaillant sur un site non climatisé sera doté d'un brumisateur en aérosol (400 ml) et d'une gourde isotherme (500 ml). Cette gourde permettra aux agents qui le souhaitent de conserver de l'eau fraiche à disposition immédiate, qu'il pourront remplir autant que nécessaire avec de l'eau du robinet, et qui sera ainsi toujours plus fraîche que des bouteilles stockées à température ambiante.

En cas de déclenchement de "l'alerte orange canicule", de nouvelles consignes pourraient être diffusées.

Toute difficulté de mise en œuvre de ces disposition devra être signalée à la division des ressources humaines et de la formation professionnelle et/ou de la division BLI selon la nature de la demande.

Il vous est demandé de partager ces informations et les documents joints à ce mail auprès de l'ensemble des agents de votre unité.

pdfFascicule_canicule.pdf

pdfFiche_Chaleur-Covid.pdf

pdfFiche_repère_1.pdf

pdfFiche_repère_2.pdf

 

 

Notre pays a du faire face à une crise sanitaire inédite qui a entrainé un confinement de la population à partir du 17 mars et la fermeture de tous les bars et restaurants dès le 15 mars. Dans de telles conditions, les agents bénéficiaires de titres restaurants n’ont pu les utiliser durant cette longue période de confinement.

L'ordre du jour du dernier CTR a été particulièrement dense, portant entre autres sur le bilan et les enseignements de la crise sanitaire. Un point sur l'évolution des missions topographiques y avait été greffé.

Trois thématiques avaient été insérées dans la fiche remise aux organisations syndicales en amont du CTR. Elles reprennent les conclusions communes du rapport de l'IGF (Inspection Générale des Finances) et le CGEDD (Conseil Général de l'environnement et du développement durable) sur les missions topographiques exercées à la DGFIP. A savoir, le transfert partiel ou total de la mise à jour du bâti à l'IGN, la diffusion des données géographiques (quid de cadastre.gouv.fr), ainsi que l'avenir de la RPCU (Représentation Parcellaire Cadastrale Unique).

Pour lire la suite :

https://solidairesfinancespubliques.org/vie-des-services/cadastre/3440-avenir-des-missions-topographiques-suite-au-ctr.html

 

La COVID 19 a fortement perturbé le calendrier des concours 2020 avec les incidences que l'on connait sur le concours de programmeur ainsi que sur le B généraliste externe.

Ceci a, par ricochet, des conséquences sur le calendrier de dépôt des demandes de premières affectations qui devait débuter pour tous les publics courant juin.

L'administration a donc pris la décision de scinder en deux les périodes de dépôt tout en gardant bien évidemment un seul mouvement pour l'ensemble des stagiaires.

Pour les lauréats du concours interne normal, la campagne s'ouvre dès le lundi 22 juin et dure jusqu'au 17 juillet 2020.

Pour les futurs lauréats du concours externe généraliste et des 2 concours de programmeurs, la campagne de dépôt se déroulera du 24 août au 18 septembre.

En raison de ce décalage, la connaissance de la direction de première affectation est prévue mi-octobre.

Nous reviendrons dans un article prochain sur les conseils pour bien rédiger votre demande.

Des articles réservés aux adhérents seront également disponibles durant l'été.

Pour nous contacter  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.