Actions

Les agents du centre des finances publiques de Baugé, tous vêtus de noir, ont attendu de pied ferme le DDFIP, en tournée dans "ses" services pour expliquer comment il entend replacer l'humain au cœur de "sa reconstruction de la DDFIP".
Après la disparition du SIE au 1er janvier 2019, c'est celle du SIP qui est désormais annoncée au plus tard au 1er janvier 2023. Les missions seront transférées à Saumur. Les agents qui travaillent et habitent dans le baugeois et les usagers apprécieront la déclaration d'intention de notre Directeur.

Sur place, Paroles d'agent :

"nous n'espérions pas grand chose de la visite du directeur et à ce titre, n'avons pas été déçus; Il a redonné le contexte des restructurations, nous a ému lorsqu'il a fait allusion à la lutte acharnée qu'il a dû mener pour préserver les cinq grands sites du département; "Car Baugé et Segré sont éternels" ! Il ne veut pas que ses agents tant aimés fassent trop de km et va travailler pour mettre en place partout où c'est possible le travail à distance... Face à toutes ces déclarations, nous lui avons répondu qu'il n'était pas crédible ! Comment croire un directeur qui jurait il y a quelques mois encore que chaque EPCI conserverait une trésorerie, alors que Seiches va fermer, qui parlait encore de situation pérenne pour le SIe de Baugé, désormais à Saumur et demain à Cholet, ou pour le recouvrement de Longué et Beaufort, arrivé avec les agents à Baugé et devant partir demain pour Saumur.

A la proposition de Derrac et Tourpin (on dirait un titre de BD pour enfant, d'un autre côté c'est un peu comme ça qu'ils nous traitent -maltraitent-) de bien prendre en considération la situation de chacun, on a répondu par le désir unanime de réponses et règles claires qui engagent l'administration et qui s'appliquent à tous. Avant celà, nous leur avons signifiés que nous souhaitions le maintien des missions et des agents sur Baugé ".

Resized 20190619 0951461

Resized 20190619 0929061

Resized 20190619 09361301

Resized 20190619 1135071

SAVE 20190620 180234

" Ne pas raisonner dans le monde de la pierre mais dans le monde de l'humain ". À cette formule de notre DDFiP, Michel DERRAC, nous présentant son projet dévastateur, ce vendredi 7 juin, on aurait envie de répondre "chiche : replaçons l'humain au cœur de toutes nos préoccupations !"
Il y a l'usager, c'est sûr, qui ne trouvera sûrement pas son compte dans ces nouveaux accueils de proximité (bornes internet implantés dans les Maisons France Services -MFS- ou les Mairies), mais il y a aussi et surtout nos collègues à qui l'on promet un avenir bien funeste et une mobilité forcée, comme si leur vie personnelle pouvait être, à l’envi, chamboulée.

Suite du Compte rendu, sur le document à suivre...

pdfgéo_revisitée.pdf

A la cité administrative d'Angers, nous sommes prêt(e)s : on vous attend nombreux à 8h sur la parvis du batîment D

cité administrative

Toutes et tous en grève et au rassemblement devant la cité administrative.

L'HMI transformée en AG des personnels, qui a réuni près de 80 agents à Talot, a adopté, après voir interpellé le directeur et échangé sur les suppressions d'emplois, les restructurations et fermetures de services et les conditions de travail, les résolutions suivantes :

  • Un appel intersyndical (Solidaires, FO, CGT, CFDT Finances Publiques 49) à la grève le mardi 5 février. (proposition adoptée à l'unanimité moins 4 abstentions)
  • À faire, par tout moyen, du jeudi 7 février, une journée DDFiP morte (les propositions vont de la grève à la journée de congé, en passant par les récup horaires ou le travail sur plages fixes uniquement).
    L'idée étant de faire que ce jour là, il y ait le moins d'agents possible dans les services et que les services ne tournent qu'au ralenti (proposition adoptée à l'unanimité des agents présents).

Les organisations syndicales se sont mises en ordre de marche, pour tracter à destination du public, sur les grosses résidences (Angers, Cholet, Saumur, Baugé et Segré) le jeudi matin dès 8h30.

Elles appellent tous les agents du département à se mettre massivement en grève ce mardi 5 février et à faire du 7 février, un jeudi "DDFiP morte" !

Bon courage à toutes et tous,

Toutes et tous dans l'action, la grève et les manifestations !
C'est le moment d'y aller !!!
On ne lâche rien !!!

pdfAppel intersyndical à la grève le 5 février 2019