conflit de canard

Mensuel à périodicité variable de Solidaires Finances Publiques des Landes

Edito : Sobriété et morosité à tous les étages

Le gouvernement a lancé son plan de sobriété énergétique spécial fonctionnaire décliné au plan local par le DDFIP.
Une fois de plus les fonctionnaires doivent être exemplaires et faire bien plus que le commun des mortels :
- température des bureaux à 19°C voire 18°C
- vitesse limitée à 110 au lieu de 130 sur autoroute ….
Pourtant la sobriété n’est pas une nouveauté pour les fonctionnaires :
- sobriété pour le porte-monnaie :
- après le gel du point d’indice durant plus de 10 ans, l’augmentation de 3,5 % au 01 07 2022 est loin de compenser une inflation à 6,2 % (INSEE): de qui se moque-t-on ?
- participation à la mutuelle : l’État n’est pas fichu d’appliquer à ses employés les règles imposées au privé : à quand 50 % de prise en charge ?
- sobriété des effectifs : 40 000 suppressions à la DGFIP depuis 2002, 200 dans les Landes
₋ sobriété carrières : l’État annonce l’augmentation des salaires des agents C et B alors qu’il ne s’agit que d’un alignement sur le SMIC
Malheureusement cette liste n’est pas exhaustive …
Nombreux sont les services en détresse, on le constate tous les jours dans les Landes.
Agents en souffrance contraints de demander l’avancement du NRP pour espérer travailler dans de meilleures conditions, en attendant des jours meilleurs
Et pourtant ! Si St Sever s’est passé dans des conditions à peu près convenables même si la mise en route a été difficile il n’en est pas de même pour les SGC de Parentis et Mont de Marsan : des emplois vacants, évaporation des emplois transférés.
Outre les trésoreries l’ensemble des services est concerné.
Dans notre département sobriété rime désormais avec morosité.

Lire le journal en entier :

pdfCONFLIT_51.pdf

Edito : Une rentrée en tension, grève le 29 septembre !

Après un été marqué par les effets catastrophiques du réchauffement climatique provoqué par notre système de production et de consommation qui martyrise la planète et tout ce qui vit dessus, voici venu le temps de la rentrée.

Dans notre département, après les incendies de forêts, ce sont les trésoreries qui continuent de partir en fumée en ce mois de septembre.

Et non content de brûler les services de proximité, les pyromanes de Dulamon mettent aussi le feu dans les SIE et les SIP avec la déforestation du site de Morcenx et ses conséquences mal pensées.

On y est, en 2022, c'est le grand incendie, quasiment tous les services, donc tous les agents, vont être jetés dans le brasier du NRP.

Et pour nous remercier de marcher sur les braises des réformes, notre ministre nous octroie une méprisante augmentation de 3,5 % du point d'indice, bien en dessous de l'inflation et des efforts accomplis.

Alors, face au désarroi et surtout l’écœurement général, Solidaires Finances Publiques appelle les personnels à retrouver le sens de l’action collective et à se préparer à une mobilisation salutaire dès le 29 septembre, par la grève et par l'action.

Rendez-vous lors des prochaines HMI pour organiser ensemble cette journée revendicative pour nos salaires et nos emplois.

Lire le journal en entier  pdfCONFLIT_sept_2022_def.pdf

Ca y est, on y est, en 2022 quasiment tous les services, donc tous les agents, vont être percutés par le perfide NRP.

Suppressions des trésoreries, fusion de SIP et de SIE, recréation du CDIF, cellule Avisir, centralisation du recouvrement forcé, accueil dit de proximité, sans oublier 11 nouvelles suppressions d’emplois dans les services en contact direct avec les contribuables…

2022 s’annonce comme une année de galère inédite !

Opposé à ces réformes car elles détruisent notre service public tout en préparant le terrain pour de nouvelles suppressions d’emplois, Solidaires Finances Publiques condamne également la gestion calamiteuse par la direction des personnels concernés.

Refusant de donner des éléments précis sur les périmètres des réformes, malgré nos multiples demandes, la direction préfère la jouer « à la tête du client » en maintenant un brouillard généralisé sur l’avenir des personnels alors que le 1er septembre, c’est demain !

Il ne se passe pas une journée sans que nous soyons sollicités par un tel ou une telle qui se pose des questions. Mais à part livrer nos analyses et nos suppositions, nous ne pouvons pas répondre à la place de la direction qui tire les ficelles.

Alors, face au désarroi et surtout l’écœurement général, Solidaires Finances Publiques appelle les personnels à retrouver le sens de l’action collective, à se préparer à une mutinerie salutaire, et à être clairvoyant quant aux promesses fallacieuses des directeurs.

 

Reprendre l’offensive sur les emplois et les conditions de travail

La facture est tombée début décembre, 10 emplois de catégorie B et C vont encore être supprimés dans nos services au 1er septembre 2022.

A ce rythme, la DDFiP des Landes comptera moins de 500 agents en 2023, alors que nous étions plus de 650 il y a quelques années. Mais au lieu de s’insurger contre ces décisions budgétaires incongrues et désastreuses pour le service public, notre Direction se satisfait d’être renforcée en A+++ !

C’est ainsi que 6 cadres A+++ vont encadrer moins de 500 agents !! Et on nous répète que ce sont les agents B et C qui coûtent cher au budget de l’État, en se gardant bien de dire combien ils et elles « rapportent » à ce même budget.

Et que dire des missions autres que fiscales qui sont de plus en plus indispensables aux collectivités locales et qui voient elles aussi leurs conditions d’exercice rendues de plus en plus difficiles.

Alors, face à ces terribles constats, il nous faut reprendre l’offensive !

Une pétition circule, signez-là massivement et rapidement afin que nous puissions la remettre au Directeur début janvier.

Et pour appuyer cette action revendicative, nous vous proposerons une action collective en janvier autour du CTL Suppressions d’emplois afin d’exprimer ensemble notre colère et d’exiger des moyens pour exercer toutes nos missions dans de bonnes conditions, y compris matérielles.

D’ici là, passez toutes et tous de bonnes fêtes de fin d’année et à très bientôt !!!

pdfCONFLIT_dec_21d.pdf